Ann Grégory life and biography

Ann Grégory  picture, image, poster

Ann Grégory biography

Date of birth : -
Date of death : -
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-02-28
Credited as : auteure-compositeur et photographe , chansons:La musique-Nicoletta, Vivre que c'est bon-Claude François

0 votes so far

Ann Grégory de son vrai nom Arlette Kotchounian, est une auteure-compositeur et photographe française, née à Paris.
La carrière d'Ann Grégory débute par une amitié. Alors qu'elle est encore étudiante, elle découvre avec Eddy Louis, le meilleur ami de son frère Serge, le jazz, au Club Saint-Germain à Paris. La jeune femme se passionne pour cette musique.

Sous le nom d'Arlette Avedian, contraction d'Avedissian, le nom de famille de sa mère, elle enregistre un premier quarante-cinq tours : Les gens vous disent/Tu ris de moi.

Elle rencontre Léo Missir, directeur artistique de Riviera, du label Barclay qui lui suggère de trouver un pseudonyme. Ce sera Ann Grégory. Les arrangements jazz de Yvan Jullien, pour ce second disque (Il pleut sur la place Saint-Germain), illustré d'un texte de Claude Nougaro, n'accrocheront malheureusement pas assez le public et Léo Missir ne sortira jamais le troisième disque de l'artiste, qui fut pourtant enregistré.

Ann Grégory écrit le texte anglais d'Il est mort le soleil de Pierre Delanoë et Hubert Giraud, que Ray Charles enregistre. Ce dernier lui interprètera également It takes so little time (paroles et musique d‘Ann) et A childhood.

En 1967Ann décide d'adapter les texte en français, pour Nicoletta, "La musique" est née et devient le tube de l'été 1967.

L'auteur a aussi signé des chansons pour Patricia Carli (Combien de temps), Sacha Distel (Ainsi passe la vie, 1971, Gypsy girl, 1971), Claude François (Vivre que c'est bon, 1970, Douce Candy, 1972), Esther Galil (J'attends l'homme), Pierre Groscolas (Le messager, 1974), Jean Guidoni (La leçon d'amour), Zizi Jeanmaire (Quelle gueule elle a, musique d'Eddy Louiss), Vicky Leandros (Je commence à peine à vivre, 1972), Séverine (Viens, 1971), Sandie Shaw (C'est pourquoi, 1970) et John William (Oh! Happy day, Merci Seigneur). En 1973, Sans toi, musique de Paul Koulak, chanté par Martine Clémenceau représente la France à l'Eurovision.

Trente-cinq ans après sa création, l'auteur retrouve les joies du succès avec La musique. La chanson est choisie comme thème de l'émission télévisée Star Académy, sur TF1. Le disque produit alors atteint les sommets des palmarès français.

Ann Grégory a repris son vrai nom, Arlette Kotchounian, depuis longtemps. Dans le cadre d'un projet avec Ray Charles, elle signe l'adaptation américaine de Il faudra leur dire de Francis Cabrel, adaptation déjà utilisée pour une publicité suisse. L'auteur a même réussi à faire chanter Ray en français avec Ensemble (duo avec Ginie Line dans le dernier disque produit par Ray lui-même Thanks for bringing love around again.





Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.187s