Anthony Kavanagh life and biography

Anthony Kavanagh picture, image, poster

Anthony Kavanagh biography

Date of birth : 1969-09-26
Date of death : -
Birthplace : Greenfield Park, Canada
Nationality : Canadienne
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-08-21
Credited as : Acteur et humoriste, chanteur, il incarne Billy Flynn dans la comédie musicale 'Chicago' 2003

0 votes so far

Anthony Kavanagh, né le 26 septembre 1969 à Greenfield Park est un humoriste, chanteur et acteur canadien .

Anthony Kavanagh voit le jour dans une banlieue de Montréal où ses parents, fuyant le régime politique d'Haïti des années 60, viennent à peine d'immigrer.

C'est à l'âge de 14 ans qu'Anthony se fait remarquer à l'école lors de ses prestations scéniques pour le spectacle de l'école. Il devient très rapidement la coqueluche de l'établissement grâce à ses imitations de Michael Jackson ou encore d'Eddie Murphy.

C'est 5 ans plus tard, alors qu'il se produit dans des bars de Montréal en parallèle de ses cours à l'université, qu'il devient une vedette à 19 ans à peine. Alors, pour regagner ses galons de star, Anthony redouble d'efforts et de travail et c'est l'année suivante, en 1992, qu'il fait son grand retour sur scène avec une participation remarquée au célèbre festival canadien "Juste pour rire". Sa cote d'amour remonte rapidement et il multiplie les apparitions dans les congrès et les festivals québécois.
Anthony, sollicité de toutes parts, s'essaie alors à différents exercices. Il devient animateur sur une station de radio entre aôut 1992 et mai 1993, fait de la télévision durant l'été 1993, mais c'est à la scène que va définitivement sa préférence! "Sur scène, tu as le temps de t'installer avec ton public, d'établir un rapport intéressant. Comme sentiment, c'est assez incroyable la sensation de recevoir tout cet amour. Ce sont des moments que je chéris énormément" avoue-t-il. Et la scène, il ne la quittera plus !

C'est en 1995 qu'il met la touche finale à son tout premier one-man-show. "C'est mon bébé", dit-il. Je vois des posters un peu partout, je passe devant le théâtre St-Denis à Montréal et je vois mon nom sur l'affiche, mais ça ne me rentre pas dans la tête que c'est moi!" s'exclame-t-il !

Anthony est le premier humoriste de couleur à faire un one-man-show au Québec et tout n'a pas toujours été facile, mais il se définit lui-même ainsi : "je suis comme l'eau, rien ne peut m'arrêter!". La même année, il fait ses premières apparitions en France puisqu'il joue en première partie des concerts de Céline Dion au Zénith et à Bercy.

1996 est une année bénéfique pour sa carrière! En effet, Anthony obtient sa première consécration en Europe, puisqu'il est nommé révélation du "Festival du rire" de Montreux, en Suisse. C'est au cours de cette même année que Pascal Légitimus le remarque et qu'il lui propose de le coproduire en France.
Même si Anthony rêve d'une carrière américaine, il la repousse à plus tard et accepte de relever ce nouveau défi. Il veut se faire connaître partout où il y a de la francophonie ! Il est très ambitieux et se donne les moyens pour réussir. Dans cette optique, Anthony vient régulièrement en France pendant un an et fréquente les restaurants, les théâtres, les lieux publics et regarde beaucoup la télévision, afin de bien s'imprégner de culture française.

Avec l'aide de Pascal Légitimus qui le guide, certains textes sont modifiés ou créés pour la France, comme son sketch consacré à la chirurgie esthétique. Il se fixe un an pour percer .

A l'époque, personne ne le prend vraiment au sérieux, puisqu'aucun humoriste québécois n'a jamais réussi à triompher en France ! Jamais comme le fera Anthony Kavanagh quelques mois plus tard, c'est certain ! En 1998, Anthony et Pascal y croient vraiment et ils sont même parvenus à convaincre Gérard Louvin de coproduire le spectacle.

Ce dernier est rodé à Lyon, dans une petite salle de 95 personnes. Reputé exigeant, le public lyonnais tombe en amour avec le beau Québécois qui n'est pas encore médiatisé. Cette histoire d'amour se poursuit aujourd'hui encore et Anthony multiplie les représentations dans la ville qui l'a vu débuter, où il a d'ailleurs fêté sa 200 ème avec une grande émotion !

C'est en octobre 98 qu'il entame son marathon au théâtre de Trévise à Paris. Anthony joue à guichet fermé pendant 138 spectacles, répartis sur 7 mois alors qu'il est toujours inconnu ! L'exploit est vite remarqué et salué par les médias. Anthony enchaîne alors la tournée des plateaux de télévisions français. Il s'offrira même le luxe de faire l'Olympia le soir de ses 30 ans !

A ce moment-là, c'est un peu sa carrière qui redémarre, puisqu'il filme l'entrée de l'Olympia avec son caméscope, sans arriver à croire que c'est son nom inscrit en lettres rouges sur la devanture ! Cela le ramène quelques années en arrière quand il s'émerveillait devant le théâtre St-Denis !

Il y a tant de raisons pour que le public et les médias s'intéressent à ce jeune Québécois qui a gagné son pari, puisqu'il a conquis le coeur des Français en 51 semaines ! Son triomphe est indéniable et en France, tout comme chez lui, au Québec, sa performance est considérée comme un véritable exploit sans précédent. Une prouesse à laquelle peu de personnes croyaient.
En 2003, il incarne l'avocat Billy Flynn dans la comédie musicale Chicago, d'abord à Montréal, puis reprend le même rôle au Casino de Paris l'année suivante.
En 2005, il joue le rôle de Brock Steel dans le feuilleton télévisé parodique québécois Le Cœur a ses raisons.

Début 2006, il montre à la fois ses talents de chanteur, comédien et humoriste dans son spectacle Les Démons de L'Arkange, un show inédit sur la scène du Grand Rex à Paris .

En 2008, on le voit à la télévision en tant qu'invité dans Cauet retourne la télé et en tant que traducteur et animateur du WWI (Worldwide Invitational), évènement lié aux jeux vidéo, les 28 et 29 juin, organisé par Blizzard Entertainment, qui se déroule à Paris.

À la fin 2008 et au début 2009, il tourne deux téléfilms pour la télévision française ; en décembre 2008, il interprète le rôle d'un homme d'affaires homosexuel dans La fille au fond du verre à saké d'Emmanuel Salposky pour Canal+, puis en avril de l'année suivante, se rend en Bourgogne pour interpréter le rôle d'un soldat américain de la Seconde Guerre mondiale qui s'éprend d'une française déjà mariée dans le drame de guerre Les amants de l'ombre, téléfilm de Philippe Niang destiné à France 3.

En juillet 2009, à 39 ans on apprend que sa compagne, Alexandra, est enceinte. Son fils Mathis vient au monde le 31 octobre.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.169s