Charles Perrault life and biography

Charles Perrault picture, image, poster

Charles Perrault biography

Date of birth : 1628-01-12
Date of death : 1703-05-16
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Famous Figures
Last modified : 2010-05-11
Credited as : Homme de lettres, Contes de ma mère l’Oye,

0 votes so far

Charles Perrault, né le 12 janvier 1628 à Paris où il est mort le 16 mai 1703, est un homme de lettres français, resté célèbre pour ses Contes de ma mère l’Oye.

Charles Perrault fut l'un des grands auteurs du XVIIè siècle. L'essentiel de son travail consista en la collecte et la retranscription de contes issus de la tradition orale française.

Il est l'un des formalisateurs du genre littéraire écrit du conte merveilleux.

Charles Perrault est né dans une famille bourgeoise, son père était avocat au parlement de Paris. Il est le dernier d'une famille de sept enfants dont quatre frères aînés. Il entre au collège de Beauvais et mène de brillantes études.

Licencié en droit, il devient avocat au barreau de Paris en 1651. Il suivra une double carrière, littéraire et politique.

Charles Perrault se fait remarquer par des poésies galantes et des écrits précieux. Vers 1660, il écrit des poèmes intitulés Le Miroir ou la métamorphose d’Orante et La Chambre de Justice d’amour.
En 1653, il publie sa première œuvre, un poème burlesque, Les Murs de Troie ou L’Origine du burlesque qui attaque avec verve l’Antiquité.

De 1654 à 1664, il devient commis dans l’administration de la Recette Générale des finances, dirigée par son frère aîné Pierre.

L’année suivante, Charles Perrault occupe le poste de contrôleur général de la surintendance des bâtiments du roi, il est également membre et secrétaire de la Commission des inscriptions publiques (future Académie des inscriptions et belles-lettres).
Il est élu en 1671 à l'Académie française, où il est l'initiateur et le principal protagoniste de la fameuse querelle des Anciens et des Modernes.

En 1683, à la mort de Colbert, son remplaçant, Louvois lui retire charges et pensions, l’exclut de la Petite Académie. L’hostilité de Racine et de Boileau, entraîne sa disgrâce. Charles Perrault se retrouve en « retraire forcée » très tôt, il s’adonne à la littérature, dans les genres et les styles les plus variés.

La lecture, le 27 janvier 1687, de son poème intitulé le Siècle de Louis le Grand, à la gloire du roi, déclenche une importante polémique littéraire avec Boileau. Perrault s’attache à montrer la supériorité des auteurs modernes sur les anciens. «Que l'on peut comparer, sans crainte d'être injuste, le siècle de Louis, au beau siècle d'Auguste.»

Les Académiciens le soutiennent, Boileau s’indigne et Racine le tourne en ridicule. Perrault rassemble ses arguments dans Parallèle des Anciens et des Modernes (1688-1690-1691).

Les trois Contes, en vers de Perrault: Grisélidis, Peau d’Ane et les Souhaits ridicules paraissent en 1694, sous le nom de son fils, Pierre Perrault d’Armancourt , alors âgé de dix ans.
Histoires ou Contes du temps passé, Avec des Moralités, en prose, sont publiés en 1697. Ces Contes demeurent l’une des plus charmantes réussites de la littérature française.

En 1696 paraît dans le Mercure galant un conte en prose : La Belle au bois dormant. L’année suivante, sort de chez Claude Barbin un volume intitulé Histoires ou Contes du temps passé avec des moralités (1697). Ce volume contient les neuf contes suivants :

• La Belle au bois dormant
• Le Petit Chaperon rouge
• La Barbe bleue
• Le Maître chat ou le Chat botté
• Les Fées
• Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre (« verre » étant la graphie exacte utilisée dans l'édition originale de 1697)
• Riquet à la houppe
• Le Petit Poucet
• Peau d'Âne


L’académicien meurt à Paris, à l’âge de 75 ans, le 16 mai 1703.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.09s