Comtesse De Ségur life and biography

Comtesse de Ségur picture, image, poster

Comtesse De Ségur biography

Date of birth : 1799-08-01
Date of death : 1874-02-09
Birthplace : Saint-Petersbourg, Russie
Nationality : Française
Category : Famous Figures
Last modified : 2010-09-22
Credited as : Femme de lettres, Les Malheurs de Sophie ,1858, Le Général Dourakine ,1863

1 votes so far

Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, née Sofia Fiodorovna Rostoptchina le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg et morte le 9 février 1874 à Paris, est une femme de lettres française de naissance russe.

Elle est la fille du Comte Rostopchine, ministre du tsar et gouverneur de Moscou. Sophie passe toute son enfance dans son domaine de Voronovo. On prétend que son père aurait fait incendier Moscou devant l'armée napoléonienne pour empêcher le ravitaillement.

La famille Rostopchine tombe en disgrâce et doit quitter le pays pour se réfugier en France en 1817. En 1819, Sophie épouse le Comte Eugène de Ségur. Lors de son voyage de noces, Sophie remarque un joli château en briques roses près de L'Aigle. Les bouleaux du parc lui rappellent son domaine de Voronovo.

C'est le domaine des Nouettes à Aube (Orne). Son père l’achète et le jeune couple s'y installe mais le Comte de Ségur ne se plaît pas trop à la campagne. Négligée par son mari, souvent à Paris, Sophie se plaît bien à Aube. Elle aura 8 enfants dont 5 naîtront aux Nouettes.

Quand ses petits enfants naîtront, elle leur racontera des histoires. Et quand Camille et Madeleine ("Les petites filles modèles") devront partir pour Londres où leur papa est nommé, elle commencera à écrire toutes les histoires qu'elle raconte.

C'est comme cela que Sophie de Ségur née Rostopchine devint écrivain à plus de cinquante ans. Rapidement, ses petites histoires deviennent célèbres.

Les romans de la comtesse de Ségur furent publiés entre 1857 et 1872 dans la Bibliothèque rose illustrée chez Hachette.

Ils ont été réunis en 1990 sous le titre Œuvres de la comtesse de Ségur dans la collection « Bouquins » chez l’éditeur Robert Laffont.

L e thème récurrent des châtiments corporels (Un bon petit diable, le Général Dourakine, les Malheurs de Sophie…) fait en partie écho à sa propre enfance malheureuse .

Elle publie plus de 20 romans dans la bibliothèque rose mettant en scène des enfants dans leur vie quotidienne. Chez la Comtesse, le bien l'emporte toujours sur le mal et on peut toujours corriger ses défauts. Ses récits restent toujours appréciés des enfants.

La Comtesse de Ségur meurt à Paris en 1874. Maintenant l'école d'Aube porte son nom en son honneur.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.104s