Dominique De Villepin life and biography

Dominique de Villepin picture, image, poster

Dominique De Villepin biography

Date of birth : 1953-11-14
Date of death : -
Birthplace : Rabat, Maroc
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2010-06-03
Credited as : Homme politique diplomate, Ecrivain,

0 votes so far


Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin , dit Dominique de Villepin, né le 14 novembre 1953 à Rabat (Maroc), est un écrivain, diplomate, homme politique français. Il est membre de l'Union pour un mouvement populaire (UMP).

Né au Maroc, alors encore sous protectorat français, il est le fils de Xavier de Villepin, sénateur centriste puis UMP, et d'Yvonne Hétier, première conseillère de tribunal administratif. Il passe la majeure partie de sa jeunesse à l’étranger : en Afrique, aux États-Unis d'Amérique, en Amérique latine et spécialement au Venezuela.

En mai 68, à l'âge de quinze ans, il est le seul gréviste de son école à Caracas. Il rentre en France, et poursuit ses études à Toulouse, d'abord au lycée privé jésuite Le Caousou où il obtiendra son bac (avec la mention assez bien) à l'âge de 16 ans, puis à la faculté de lettres.

Il entre ensuite à l'Institut d'études politiques de Paris, puis à l'École nationale d'administration dans la promotion Voltaire, aux cotés de François Hollande et Ségolène Royal. Il finira 25e, ses adversaires politiques d'aujourd'hui finissant respectivement 11e et 95e. Il adhère en 1977 au Rassemblement pour la République.

Il effectue son service militaire dans la Marine comme officier sur le porte-avions Clemenceau, avant d'occuper son premier poste au ministère des Affaires étrangères.

Marié à Marie-Laure Le Guay, ce passionné de sport, d'histoire et de littérature est aussi un écrivain qui a publié, outre un ouvrage sur l'épopée napoléonienne, plusieurs essais, et deux recueils de poèmes en 1986 et 1988. Dans ceux-ci il décrit, au fil de pages en l'honneur des grands poètes, son enfance hors de France. Il dédie d'autres pages à sa mère, et aussi à son frère dont la disparition prématurée semble l'avoir durablement affecté.

Dominique de Villepin a eu trois enfants avec Marie-Laure Le Guay : Marie, née en 1986, mannequin, Arthur a également entamné une carrière dans le mannequinat. , Victoire, née en 1989.

À sa sortie de l'ENA, il entame en 1980 sa carrière de diplomate en tant que secrétaire des Affaires étrangères. De 1984 à 1992, il est successivement premier secrétaire de l'ambassade de France aux États-Unis, directeur du service de presse de cette même ambassade, puis premier conseiller de l'ambassade de France en Inde.

En 1993, il est nommé directeur de cabinet d'Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères du gouvernement d'Édouard Balladur.

Jacques Chirac, élu président de la République, le nomme en mai 1995 secrétaire général de la présidence de la République. Avec l'avocat Francis Szpiner, il anime au Palais de l'Elysée une cellule juridique, surnommée 'le cabinet noir', chargée de suivre les affaires politico-financières en cours.

En 1997, il est l'un des principaux instigateurs de la dissolution de l'assemblée nationale par le président. Les élections législatives aboutissent à une défaite, et les militants du RPR lui en tiennent rigueur. Le président refuse cependant sa démission.

En 2002, Jacques Chirac, réélu, le nomme ministre des Affaires étrangères. Imposant un personnage parfois qualifié, dans les portraits de la presse, d'aristocrate et poète, il est l'incarnation de l'opposition du président français à la guerre en Irak voulue par les États-Unis d'Amérique. Il prononce au Conseil de sécurité des Nations unies un discours qui lui vaut d'être applaudi, chose rare en cette enceinte.

Il rassemble tous les partis de Côte d'Ivoire en janvier 2003, et réussit à leur faire signer les Accords Kléber, afin de trouver une solution pacifique à la guerre civile de Côte d'Ivoire ; l'accord peine cependant à s'appliquer.

Lorsque Nicolas Sarkozy quitte le ministère de l'Intérieur en 2004, Jacques Chirac nomme Dominique de Villepin à ce poste. Il est nommé Premier ministre le 31 mai 2005, en remplacement de Jean-Pierre Raffarin.

En avril et mai 2006, Dominique de Villepin s'est trouvé impliqué dans l'affaire Clearstream 2. Informé par son ami Jean-Louis Gergorin, vice-président d'EADS, d'un complot supposé visant le groupe industriel, il a confié une mission de renseignement au général Philippe Rondot en janvier 2004, puis au directeur de la DST, Pierre de Bousquet de Florian16. Dans ces circonstances, un document qui se révélera truqué remis au général Rondot, par Jean-Louis Gergorin, inclut Nicolas Sarkozy parmi beaucoup d'autres noms dans une liste compromettante de personnalités.

Le 28 janvier 2010, il est relaxé par le tribunal correctionnel de Paris de tous les chefs d'accusation

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.144s