Dominique Voynet life and biography

Dominique Voynet picture, image, poster

Dominique Voynet biography

Date of birth : 1958-11-04
Date of death : -
Birthplace : Montbéliard, France
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2010-08-14
Credited as : Médecin et une femme politique , membre du parti les Verts,

0 votes so far

Dominique Voynet est un médecin et une femme politique française, membre du parti les Verts, née le 4 novembre 1958 à Montbéliard . Elle est mère de deux filles.

Elle est médecin anesthésiste. Issue d'une famille d'enseignants, Dominique Voynet obtient son baccalauréat à l'âge de 16 ans.

Pendant ses études de médecine, à la fin des années 1970, qui la conduiront à devenir médecin anesthésiste à l'âge de 23 ans, elle commence en parallèle son militantisme écologique. Aussi combat-elle les centrales nucléaires de Fessenheim et de Malville et la déforestation des Vosges au sein de l'Association belfortaine de protection de la nature.

Elle adhère également à Amnesty International et à la CFDT. Durant ces années, elle anime une radio libre, Radio ondes rouges. Son engagement pacifiste et écologiste se poursuit avec son adhésion au Flam (Front de lutte antimilitariste) et aux Amis de la Terre, association qui dans les années soixante-dix sous l'impulsion de Brice Lalonde avait investi le champ électoral et était devenue une des principales composantes de l'écologie politique.

Elle fait partie, en 1984, des fondateurs des Verts, à Clichy.Elle sera porte-parole des Verts à partir de 1991, après avoir démissionné du poste de députée européenne qu'elle occupait depuis 1989.

Elle sera en 1995 la candidate à la présidentielle non seulement des Verts mais d'une alliance "gauche de la gauche" comprenant l'AREV (un parti héritier du PSU), et la CAP. Lors du premier tour, le 23 avril 1995, elle obtient 3,32 % des suffrages. Conformément à la décision de son parti elle refusa d'appeler à voter pour le candidat socialiste Lionel Jospin.

A la suite des accords passés entre les Verts et le PS pour les élections législatives de 1997 elle devient députée du Jura. Elle rentre ensuite dans le gouvernement de Lionel Jospin, dit de "majorité plurielle", comprenant les écologistes et des représentants des différentes formations de la gauche parlementaire. Elle est ministre de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement jusqu'en 2001 et en démissionne en juillet 2001 pour être remplacée par Yves Cochet.

Elle devient alors, après un vote difficile au CNIR, secrétaire nationale des Verts.

L'Assemblée fédérale de Nantes de décembre 2002 ayant fait une forte critique de la fin de la prériode de participation gouvernementale et de la manière dont elle avait exercé sa fonction de secrétaire nationale, elle se retrouve mise en minorité. En janvier 2003, Gilles Lemaire la remplace.

En 2004, à la suite d'accords entre les Verts et le Parti socialiste, à l'instar de Jean Desessard et d'Alima Boumediene-Thiery elle rejoint au Sénat la seule sénatrice verte qui y siégeait jusqu'alors, Marie-Christine Blandin. Elle est sénatrice de Seine-Saint-Denis.

Candidate à la candidature pour les Verts à l'élection présidentielle française de 2007, Dominique Voynet obtient le 21 avril 2006 au premier tour de la primaire interne de son parti 35,45 % des votes des adhérents, contre 28,33 % pour Yves Cochet et 23% pour Cécile Duflot.

Le second tour organisé le 30 mai n'ayant pas réussi à la départager d'Yves Cochet (2 voix d'écart, pour une participation de 60,85 %), un deuxième second tour est organisé en juillet 2006, la participation est de 64, 9%. Elle en sort gagnante avec une avance de 57 voix sur Yves Cochet.

Elle est la candidate officielle des Verts pour l'élection présidentielle de 2007.

Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.131s