Erik Guay life and biography

Erik Guay picture, image, poster

Erik Guay biography

Date of birth : 1981-08-05
Date of death : -
Birthplace : Montréal, Canada
Nationality : Canadienne
Category : Sports
Last modified : 2011-11-07
Credited as : skieur alpin , champion du monde de descente à Garmisch-Partenkirchen, 2011,

0 votes so far

Erik Guay, né le 5 août 1981 à Montréal, Canada, est un skieur alpin canadien.

Erik Guay est né dans une famille de skieurs alpins. Il effectue sa première course FIS Race le 30 novembre 1996 lors d'un géant à Mt-Tremblant en prenant la 10e. Il participe cette année 2007 également à sa première épreuve de Coupe d'Amérique du Nord.

En 1999, il participe à ces premiers Championnats du monde junior qui se déroulent en France entre Pra Loup et Le Sauze. Il termine 48e de la descente, 20e du super G, 19e du géant et doit abandonner en slalom.

En 2000, ces Championnats du monde junior ont lieu au Canada, il y termine 33e de la descente, 16e du super G et abandonne en géant. En 2001, il prend part à sa première épreuve de Coupe du monde lors d'un géant à Val d'Isère où il ne parvient pas à se qualifier en seconde manche le 10 décembre 2000.

En 2003, il continue son apprentissage en la Coupe d'Amérique du Nord, d'Amérique du Sud et d'Europe pour rejoindre l'équipe du Canada de Coupe du monde l'année suivante. Il marque ses premiers en descente à Val d'Isère avec une 28e place. Dans une équipe du Canada en reconstruction, il est sélectionné pour disputer ses premiers Championnats du monde à Saint-Moritz. Contre toute-attente, il termine 6e du super G avec le dossard 32, la 17e au combiné et enfin la 6e en descente.

Au sortir de ces mondiaux, il confirme avec son premier top-10 en Coupe du monde avec une 10e place à Garmisch-Partenkirchen. Lors de la saison 2003, il surprend les observateurs en montant sur son premier podium en Coupe du monde avec une 2e place à la descente de Lake Louise le 29 novembre 2003 derrière Michael Walchhofer.

En fin d'année 2003, il se blesse gravement au genou gauche (déchirure ligamentaire) qui met un terme à cette saison et l'éloigne des pistes 9 mois.

Il fait son retour lors de la saison 2005. Régulièrement dans les points, c'est après les mondiaux 2005 de Bormio (19e du super G, 22e de la descente et abandon au combiné) qu'il atteint son premier top-10 de l'année avec une 9e place sur la descente de Garmisch.

Il termine l'année sur de biens meilleurs performances avec trois top-10 (6e en super G à Kvitfjell et Lenzerheide, 9e de la descente de Lenzerheide).

Lors de la saison 2006, il monte de nouveau sur un podium lors du super G de Beaver Creek avec une 2e place derrière Hannes Reichelt, performance qu'il réédite au super G de Val Gardena (2e derrière Hans Grugger) et à la descente de Val Gardena (3e derrière Marco Büchel et Walchhofer).

Avant ses premiers Jeux olympiques d'hiver qui se déroulent à Turin, il prend la 5e place de la descente de Kitzbühel. Aux JO, il ne participe qu'au super G en compagnie de François Bourque, Manuel Osborne-Paradis et John Kucera.

Il croit prendre la 3e place de ce super G avant qu'Hermann Maier (2e) l'éjecte du podium pour la plus mauvaise place : la 4e. Il termine la saison à la 18e place du général et deuxième Canadien derrière Thomas Grandi (11e).

En 2007, il réalise sa meilleure saison en Coupe du monde. Il affirme qu'il est l'un des meilleurs descendeurs du monde. Il y remporte notamment sa première victoire à Garmisch le 24 février 2007 devant Andrej Jerman et Didier Cuche, cumule trois podiums en descente avec une 2e place à Val d'Isère (derrière Pierre-Emmanuel Dalcin), une 3e place dans l'autre descente de Garmisch (derrière Jerman et Grugger) et une 2e place à Kvitfjell derrière Cuche. Il réalise également un podium en super G à Lenzerheide avec une 3e place derrière Aksel Lund Svindal et Benjamin Raich.

Il termine 3e du classement de la descente (derrière Cuche et Büchel) et 10e du super G pour une 12e place au général.
Il prend part aux mondiaux 2007 de Aare. Après une 6e place en super G, il croit monter enfin sur un podium aux mondiaux en descente en prenant la 3e place avant que Svindal se place devant lui et les autres, Guay termine donc une nouvelle fois 4e.

En 2008, il ne monte sur aucun podium mais collectionne les places d'honneur dans le top-10 avec une 4e à la descente de Val Gardena et au super G de Whistler, une 5e place au super G de Lake Louise et Val Gardena ou une 6e place du super G de Bormio. Régulier tout au long de l'année, il termine à une 6e place du classement du super G.

En 2009, il monte sur le podium de la descente de Beaver Creek derrière Svindal et Büchel, puis prend des places d'honneur au super G (6e) et descente (5e) de Val Gardena ainsi qu'une 6e place à la descente de Bormio. Ces bons résultats font de lui l'un des prétendants aux médailles pour les Championnats du monde 2009 de Val d'Isère. Cependant, lors du super G, il ne prend qu'une 19e place.
Erik Guay a été sacré champion du monde de descente à Garmisch-Partenkirchen, le 12 février 2011.



Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.175s