Fernand Gravey life and biography

Fernand Gravey  picture, image, poster

Fernand Gravey biography

Date of birth : 1905-12-25
Date of death : 1970-11-02
Birthplace : Ixelles, Belgique
Nationality : Belge
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-02-14
Credited as : acteur, films:Le Capitaine Fracasse, La Nuit fantastique

0 votes so far

Fernand Gravey , de son vrai nom Fernand Maurice Noël Martens est un acteur belge né à Ixelles (Bruxelles) le 25 décembre 1905, mort le 2 novembre 1970 à Paris.

Fernand Gravey débute à sept ans sur les planches et paraît dans un premier film d'Alfred Machin. Pendant la Première Guerre mondiale, il grandit à Londres. En 1919, âgé d'à peine quatorze ans, il fait son apprentissage de comédien dans des tournées. En 1927, il choisit de se fixer à Paris. Trois ans plus tard, il joue dans un premier film, L'amour chante de Robert Florey.

Vedette des productions de la Paramount française, Fernand Gravey joue dans une série de films de René Guissard, dont Coiffeur pour dames (1931) grâce auquel il devient une vedette.

En 1932, il confirme son talent dans A moi le jour, à toi la nuit de Ludwig Berger. Il joue aussi bien en français qu'en anglais. En 1933, il devient violoniste dans Bitter sweet du Britannique Herbert Wilcox. Hollywood l'appelle, et il est dirigé par Mervyn LeRoy dans Le Roi et la figurante (1937) et dans La Peur du scandale (1938).

Ses interprétations empreintes d'une certaine désinvolture, d'une grâce juvénile et d'une touche d'humour lui apportent le succès. Après Toute la ville danse de Julien Duvivier (1938), il poursuit son ascension à Paris, perpétuant son image de jeune premier. Vagabond assassin, il aborde le registre dramatique dans Le Dernier Tournant (1939) de Pierre Chenal.

Il forme avec Micheline Presle un couple fantaisiste et sentimental (Histoire de rire, 1941, et La Nuit fantastique, 1941, de Marcel L'Herbier). Après Le Paradis perdu (1939) et Le Capitaine Fracasse (1942) d'Abel Gance, un de ses meilleurs films, il tourne environ 30 films en 20 ans, dont La Ronde (1950) de Max Ophüls et La Promesse de l'aube (1969) de Jules Dassin.

Après Toute la ville danse où il est chanteur d'opérette, Fernand Gravey interprète une trentaine de pièces de théâtre, dont Les Vignes du seigneur, La Petite Hutte, Harvay, Le Coeur léger, Le Signe de Kikota. Il revient au théâtre dans les années 1950, lorsque sa carrière cinématographique s'essouffle.

On le voit aussi à la télévision, notamment dans l'opérette Princesse Czardas (1968).
Président de la Fédération des acteurs depuis 1958, Fernand Gravey est chevalier de la Légion d'honneur.


Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.084s