Galabru Michel life and biography

Galabru Michel picture, image, poster

Galabru Michel biography

Date of birth : 1922-10-27
Date of death : -
Birthplace : Safi, Maroc
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-05-26
Credited as : Acteur, Les Chaussettes , le Montmartre-Galabru théâtre

0 votes so far


Michel Louis Edmond Galabru est un acteur français né le 27 octobre 1922 à Safi, Maroc. Il est le père des comédiens Jean Galabru et Emmanuelle Galabru. Fils de l'ingénieur des ponts et chaussées Paul Galabru.

Fils d'un professeur de l'École nationale des ponts et chaussées, il passe une grande partie de son enfance dans la maison familiale à Avène, dans l'Hérault. Il a un frère, Marc Galabru. Se destinant d'abord à devenir joueur de football professionnel, c'est finalement le métier de comédien qui l'attire.

Il monte à Paris et entre au TNP comme contrôleur. Après deux ans de préparation, il passe avec succès le concours d'entrée au Conservatoire d'art dramatique, où il reste trois ans. Le jeune comédien obtient un premier prix et entre à la Comédie Française le 1er septembre 1950.
Il joue les classiques et en 1951, Jean Devaivre lui propose un premier rôle au cinéma dans Ma femme, ma vache et moi. Il quitte la Comédie Française en 1957 et commence alors une carrière sur les scènes de boulevard. Au cinéma, il tourne énormément, et uniquement dans les comédies ,Tartarin de Tarascon de Francis Blanche et Raoul André, Les Pieds Nickelés de Jean-Claude Chambon et la célèbre série des Gendarmes de Jean Girault.

Toujours des rôles de héros débonnaires et bonasses, aidé en cela par un physique idoine et une voix passée depuis à la postérité. Parallèlement, on le voit toujours beaucoup au théâtre.

En 1971, Le viager de Pierre Tchernia lui ouvre une nouvelle carrière, et son talent est enfin reconnu par ses pairs. A partir de ce moment, les réalisateurs vont également penser à lui pour des rôles dramatiques : il compose ainsi une silhouette très remarquée dans Section spéciale de Costa-Gavras, et endosse aussi quelques premiers rôles, comme celui du policier pervers dans Monsieur Balboss, de Jean Marboeuf, et surtout, celui qu'il va jouer face à Philippe Noiret dans Le juge et l'assassin, de Bertrand Tavernier, rôle qui lui vaut un César.

En 1978, Galabru retrouve pour la cinquième fois l'équipe des Gendarmes pour Le gendarme et les extra-terrestres, toujours dans le rôle du souffre-douleur adjudant Gerber. Michel Galabru tourne beaucoup : plus de 150 films depuis 1951.

Second rôle, parfois même silhouette dans des films dont le comédien avouera parfois les avoir tournés pour payer ses impôts (sa filmographie entre 1970 et 1985 est impressionnante à ce titre), Michel Galabru est de ceux, les “excentriques” du cinéma français, qui, par leur seule présence, sauvent un dialogue, une séquence, voire tout un film.

Heureusement, sa passion pour le théâtre trouvera à s'exprimer pleinement à côté de cette prolifique et pas toujours glorieuse carrière cinématographique. Ainsi le voit-on triompher sur les planches dans "La femme du boulanger" et "Le bourgeois gentilhomme", en 1986-1987.

Une passion que Galabru entend perpétuer : en 1985, il achète le Théâtre de Dix Heures afin qu'il serve de tremplin aux jeunes comédiens et auteurs. Un théâtre parisien porte désormais son nom : le Montmartre-Galabru.

Dans les années 90, s'il est toujours présent à la télévision, on le voit moins au cinéma : une dizaine de rôles à peine, dont le sien propre dans Hors jeu.

En 2008, le Molière 2008 du meilleur comédien a été remis à Michel Galabru, 85 ans, pour son rôle dans Les Chaussettes - opus 124.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.106s