Gracchus Babeuf life and biography

Gracchus Babeuf picture, image, poster

Gracchus Babeuf biography

Date of birth : 1760-11-23
Date of death : 1797-05-27
Birthplace : Saint-Quentin , France
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2010-11-29
Credited as : révolutionnaire , opposant de Robespierre, Il forme la conjuration des Égaux

0 votes so far

François Noël Babeuf, connu sous le nom de Gracchus Babeuf, né le 23 novembre 1760 à Saint-Quentin et mort à Vendôme le 27 mai 1797 est un révolutionnaire français.

Il forma la « conjuration des Égaux » contre le Directoire et fut exécuté. Sa doctrine, le « babouvisme », est précurseur du communisme.

François Noël Babeuf changea son prénom en Gracchus et s'attira la célébrité en s'opposant à Robespierre. Sa Conjuration des Égaux lui valut d'être guillotiné par le gouvernement du Directoire. Karl Marx en a fait l'ancêtre du communisme.
Le 26 mai 1797, Gracchus Babeuf et un acolyte, Darthé, sont guillotinés à Vendôme. Leur mort met un point final à la «Conjuration des Égaux».
Au début de la Révolution, nommé administrateur de district dans la Somme, il formule un projet visant à l'abolition de la propriété individuelle. Mais c'est seulement sous le Directoire qu'il sort de l'anonymat.

Après la chute de Robespierre, nouveaux riches et nouveaux pauvres se côtoient avec un commun désintérêt pour la politique, les uns désirant jouir de leurs richesses mal gagnées, les autres regrettant en silence le bon vieux temps de la Terreur !

Cette situation révolte les purs révolutionnaires. Autour de Babeuf et Lindet, un ancien député jacobin de la Convention, se réunissent des petits bourgeois épris d'égalité politique et jacobins dans l'âme.
Manifeste des Égaux qui préconise l'instauration de l'égalité et surtout la prise du pouvoir par la violence. Il n'est plus question de faire confiance au peuple et aux élections pour améliorer la société !

Au printemps 1796, les babouvistes se proposent de renverser le Directoire et de rétablir la Constitution de 1793, jamais entrée en application.
Le Directoire a vent de leurs intentions mais ne se décide pas à agir. Lazare Carnot, l'un des Directeurs, mobilise toutefois la police et, grâce à des dénonciations, fait arrêter les principaux chefs du complot le 10 mai 1796.
Les Jacobins restés fidèles à Babeuf et Lindet tentent dans la nuit du 9 au 10 septembre 1796 de rallier à leur cause les soldats du camp de Grenelle. Les soldats font mine de les écouter avant de les fusiller sur place.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.14s