Guillaume Depardieu life and biography

Guillaume Depardieu picture, image, poster

Guillaume Depardieu biography

Date of birth : 1971-04-07
Date of death : 2008-10-13
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-05-24
Credited as : Acteur de cinéma , fils de Gérard Depardieu , César du meilleur espoir masculin en 1996

0 votes so far

Guillaume Jean Maxime Antoine Depardieu, connu sous le nom de Guillaume Depardieu, né le 7 avril 1971 et mort le 13 octobre 2008, est un acteur de cinéma français.

Guillaume Depardieu est le fils des acteurs Gérard Depardieu et Élisabeth Depardieu et le frère aîné de l'actrice Julie Depardieu.

Enfant, son père l'emmène avec lui quelques fois sur des plateaux de tournage et le fait figurer dans quelques-uns de ses films : Pas si méchant que ça de Claude Goretta en 1974, Jean de Florette de Claude Berri en 1986 et Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau en 1990.

Guillaume Depardieu hérite du charisme, de l'aura naturelle et du talent d'acteur de ses parents et se voit « promis à un avenir de comédien ».

L'enfant terrible écorché vif souffre malheureusement d'une personnalité très fragile, due à une enfance où il fut totalement renvoyé à lui-même, à un manque douloureux et profond d'affection et de reconnaissance paternelle, à des parents immatures obsédés par leurs carrières d'acteurs de cinéma qui ne s'occupent pas de lui.

Il sombre dans la délinquance, la révolte, la rébellion, la provocation, le mal-être, l'alcool, la violence, les drogues dures (haschich et héroïne), l'auto-destruction masochiste, le vol, la survie, l'errance, la prostitution bisexuelle, les manques de repères, les gardes à vue au poste de police et est renvoyé de tous les lycées. Il lutte pour ne pas sombrer dans la folie.

Il crie sa douleur morale à son père dans tous les médias mais son père ne lui répond pas, l'esquive, fuit ce fils qu'il ne sait pas aimer et qu'il trouve « très difficile et incorrigible » et à qui il ne sait surtout pas parler.

En 1988, âgé de 17 ans, Guillaume est condamné à la prison dans le quartier des mineurs. Puis condamné à trois ans d'emprisonnement (dont il ne fait que la moitié) à Bois-d'Arcy pour toxicomanie, usage, importation et trafic d'héroïne. En 1991, alors qu'il est âgé de 20 ans, il se dit détruit, asocialisé et animalisé par ces expériences destructrices. Il est condamné par la suite à plusieurs reprises pour outrages, rébellions et pour diverses infractions routières.

En 1991, âgé de 20 ans, il joue son premier grand rôle dans le film biographique Tous les matins du monde d'Alain Corneau où il incarne le joueur de viole de gambe Marin Marais jeune, alors que son père joue le rôle du même personnage plus âgé. Il se reconstruit et enchaîne une trentaine de films avec un certain succès.

En 1995, une valise tombée d'un véhicule sous le tunnel de Saint-Cloud le fait chuter de moto. Il est hospitalisé à l'Hôpital Raymond-Poincaré de Garches pour une grave blessure au genou. L'opération tourne mal.

Il contracte deux staphylocoques dorés dans l'os du genou, dus à des problèmes d'hygiène insuffisante dans les hôpitaux où il est traité et subit 17 interventions, de nombreux traitements et un an d'hospitalisation qui ne font qu'empirer douloureusement et dramatiquement sa blessure.

En 1995 il est à l'affiche du film Les Apprentis de Pierre Salvadori, pour lequel il obtient le César du meilleur espoir masculin en 1996.

En 2000, le 4 janvier, âgé de 28 ans, après avoir partagé un temps la vie de l'actrice Clotilde Courau, il épouse la comédienne Élise Ventre avec qui il a une petite fille, Louise, la même année.

En 2001, Guillaume incarne un fils rejeté qui kidnappe son père, écrivain célèbre, dans Aime ton père de Jacob Berger. Pour la première fois, Gérard Depardieu donne la réplique à son fils. Le film, basé sur la vie de l'auteur plus que celle des Depardieu, permet aux deux acteurs de se retrouver et d'exprimer certaines émotions, mais sans pour autant régler leurs différends ou les réconcilier.

En 2003, âgé de 32 ans, après 8 ans de souffrance intolérable que les antibiotiques et la morphine ne soulagent plus, il décide de se faire amputer le genou droit pour ne plus souffrir et de se faire poser une prothèse performante pour pouvoir marcher de nouveau.

Durant son hospitalisation, influencé par sa sœur Julie passionnée de musique classique, il écrit un opéra et des chansons pour des artistes connus.

Guillaume fonde avec succès la " fondation Guillaume Depardieu " à Bougival dans les Yvelines, où il vit près de sa mère, pour regrouper les témoignages et représenter les 800 000 cas annuels dont 10 000 cas fatals d'infection nosocomiale.

Il attaque l'État et l'Hôpital Raymond-Poincaré de Garches en temps que " victime d'acharnement thérapeutique " et que victime d'infection nosocomiale en justice en France puis devant la Cour européenne pour obtenir reconnaissance, réparation et trouver des solutions.

En 2003, le 17 septembre, Guillaume Depardieu est condamné par le tribunal correctionnel de Lisieux dans le Calvados à neuf mois de prison avec sursis, 18 mois de mise à l'épreuve avec obligation de soins, 5 000 € d'amende et 3 000 € de dommages et intérêts au plaignant pour avoir tiré un coup de feu après une altercation avec un admirateur en août dans une rue de Trouville.

En 2004, il fait éditer un livre-entretien aux allures de psychanalyse Tout donner co-écrit avec son ami Marc-Olivier Fogiel.
En 2006, après son divorce, il est à l'affiche du film Célibataires de Jean-Michel Verner, comédie romantique dans l'air du temps aux côtés de l'actrice Olivia Bonamy.

Guillaume Depardieu, acteur et comédien beaucoup plus apprécié par le public pour son caractère honnête et attachant, que pour ses rôles peu marquants dans l'imaginaire populaire, poursuit une carrière relativement prometteuse tout en travaillant à dépasser ses problèmes de mal-être, d'acceptation et de contrôle de soi.

Alors qu'il tournait en Roumanie depuis plusieurs semaines L'Enfance d'Icare d'Alex Iordachescu, avec Alysson Paradis, l'acteur a contracté une pneumonie et une infection à Staphylococcus aureus résistant à la méticilline qui l'a forcé à être rapatrié à l'hôpital de Garches, où il décède le lundi 13 octobre 2008, trois jours après avoir contracté la maladie. Il est incinéré au cimetière de Bougival.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.181s