Henri De Toulouse-Lautrec life and biography

Henri de Toulouse-Lautrec picture, image, poster

Henri De Toulouse-Lautrec biography

Date of birth : 1864-11-24
Date of death : 1901-09-09
Birthplace : Albi, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-05-31
Credited as : peintre et lithographe , ,

0 votes so far


Henri Marie Raymond de Toulouse-Lautrec-Monfa, né le 24 novembre 1864 à Albi et mort le 9 septembre 1901 au château Malromé, est un peintre et lithographe français de la fin du XIXe siècle.

Fils d'Alphonse, comte Alphonse de Toulouse-Lautrec-Monfa (1838-1913) et d'Adèle Tapié de Celeyran (1841-1930), il grandit entre Albi, le château du Bosc (demeure de ses grands-parents) et le château de Celeyran.

Henri de Toulouse-Lautrec est né dans l'une des plus vieilles familles de France, descendant en effet en droite ligne des comtes de Toulouse, qui furent jusqu'au XIIIe siècle parmi les plus puissants féodaux du royaume. Cependant, cette branche cadette, malgré son nom illustre, ne vit que comme une famille aisée de l'aristocratie de province.

Lors de son adolescence, Henri de Toulouse-Lautrec cesse brutalement de grandir à cause d'une maladie osseuse et de deux chutes de cheval qui le laissent difforme.
En juillet 1881 Henri échoue au baccalauréat à Paris, mais est reçu à Toulouse à la session d'octobre. C'est alors qu'il décida de devenir artiste. Soutenu par son oncle Charles et René Princeteau, ami de son père et peintre animalier, il finit par convaincre sa mère.
De retour à Paris, il rend visite à René Princeteau, dans son atelier au 233, de la rue du Faubourg-Saint-Honoré.

Il s'imprègne de l'impressionnisme et se lie d'amitié avec Edgar Degas et Vincent Van Gogh. Il fréquente les cabarets, notamment le Moulin Rouge, et les immortalise dans ses toiles ainsi que sur ses affiches (Moulin rouge, La Goulue, 1891).

Il peint également les théâtres, les cafés-concerts et les maisons closes (Au salon de la rue des Moulins, 1894) dont il saisit les personnages sur le vif. Il devient alors une figure emblématique des nuits parisiennes.

Alcoolique pendant la plus grande partie de sa vie d’adulte, il entra dans un sanatorium peu avant sa mort à Malromé, la propriété de sa mère, à la suite de complications dues à l’alcoolisme et à la syphilis, à près de 37 ans. Il est enterré à Verdelais (Gironde) à quelques kilomètres de Malromé.

Malgré une vie courte et marquée par la maladie, l’œuvre du peintre fut très vaste : le catalogue raisonné de ses œuvres publié en 1971 énumère 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies (y compris les affiches) et environ 5 000 dessins

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.18s