Henry Garat life and biography

Henry Garat picture, image, poster

Henry Garat biography

Date of birth : 1902-04-03
Date of death : 1959-08-13
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-03-28
Credited as : acteur , films: Simone est comme ça , Un soir de réveillon

0 votes so far

Henry Garat , de son vrai nom, Émile Henri Camille Garassu, né le 3 avril 1902 à Paris mort le 13 août 1959 à Hyères (Var), est un acteur français.

A partir de 1918, élève au Conservatoire de Bruxelles, boy au Casino de Paris, figurant au Moulin Rouge et même membre de la Légion Étrangère.
Officiellement, il a fait ses véritables débuts dans le domaine du spectacle au côté de Mistinguett (en même temps que Jean Gabin), en 1924.

En 1926, il remplace Maurice Chevalier dans la reprise de Ça, c'est Paris mais il passe difficilement la rampe, n'ayant qu'un filet de voix. - En 1927, il est d'une revue quelconque au Concert Mayol puis, en 1928, avec Florelle dans la Revue [de] Wagram (pour l'ouverture des Folies Wagram, futur Étoile) pour, en 1929, être de retour avec la Miss, mais cette fois-là, lui donnant la réplique, au Casino de Paris.

Dès 1930, sa présence sur scène devint épisodique quoiqu'il ait fait partie de la distribution d'Un soir de Réveillon aux Bouffes-Parisiens en 1932 et qu'il ait été de la reprise de Florestan 1er, Prince de Monaco (Sacha Guitry, Richard Heymann et Albert Willemetz) au Théâtre des Variétés, en 1933.

En 1930, en effet, il tourne son premier film pour l'Universum Film AG ou UFA, la plus grande machine cinématographique des années vingt et trente, en Allemagne, là où ont où auront tourné où tourneront Fritz Lang (M le maudit et Le Testament du Docteur Mabuse) et Josef von Sternberg (l'Ange bleu). Ce film, c'est Flagrant délit d'Hanns Schwarz et Georges Tréville sur un scénario de Robert Liebmann et Louis Verneuil (1930) avec René et Albert Dumontier.

Cela suffit pour intéresser les producteurs et, la même année, en France, sous la direction d'un des piliers de l'Universum, Eswald André (ou Ewald Andreas) Dupont (Le dernier homme, Variété, etc.), dans une production signée Marcel Vandal et Charles Delac, Les deux mondes, un film qui n'a aucune suite.

Universum Film AG rapplique mais, cette fois-là, avec une de leurs grandes vedettes, Lilian Harvey. Ce sera le début d'une collaboration éblouissante, courte mais suffisante pour faire d'Henri Garat une grande vedette :

En 1930, les deux tournent Le chemin du Paradis de Wilhelm Thiele et Max de Vaucorbeil puis, en 1931, Le congrès s'amuse d'Erik Charell et de Jean Boyer (à la fois en anglais avec Conrad Veidt et en français avec Armand Bernard) de même que La fille et le garçon de Roger Le Bon et Wilhelm Thiele. En 1932, ce sera Princesse, à vos ordres d'Hanns Schwartz et Max de Vaucorbeil et Un rêve blond d'André Daven et Paul Martin d'après un scénario de Walter Reisch et Billy Wilder.

Lilian ayant décidé de faire carrière aux USA, Henri Garat n'a aucune difficulté à faire accepter à, dorénavant, son public, sa nouvelle partenaire, Meg Lemonnier avec qui il tourne en 1932 Simone est comme ça de Karl Anton et surtout ce qui deviendra son plus grand succès, "Il est charmant" de Louis Mercanton d'après l'opérette d'Albert Willemetz. - Ce film sera suivi d'Une petite femme dans le train de Karl Anton et, l'année suivante, d'Un soir de réveillon, sans doute son meilleur film, aux côtés de Dranem, Arletty et René Koval (voir, pour ce dernier, à Pauline Carton).

En 1933, il est aux studios de la Fox, aux USA, pour tourner dans Adorable, une reprise de Princesse, à vos ordres - qui était déjà, une reprise de Ihre Hoheit befiehlt d'Hanns Schwarz (1931) - sous la férule, cette fois-là, de William Dieterle, avec Mitzi Gaynor en remplacement de Lilian Harvey.


Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.171s