Isabelle Huppert life and biography

Isabelle Huppert  picture, image, poster

Isabelle Huppert biography

Date of birth : 1953-03-16
Date of death : -
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-05-27
Credited as : Actrice et une productrice, ,

0 votes so far


Isabelle Huppert (née Isabelle Anne Madeleine Huppert) est une actrice et une productrice française née le 16 mars 1953, à Paris.

Isabelle Huppert grandit dans une famille bourgeoise entre un père PDG et une mère professeur d'anglais. Son enfance dans les Hauts-de-Seine avec ses trois soeurs et son frère est heureuse et studieuse.

Très vite attirée par le théâtre, elle prend des cours d'art dramatique au Conservatoire de Versailles, passe une licence de Russe, puis réussit successivement les concours de la Rue Blanche et du Conservatoire où elle a notamment pour professeurs Jean-Laurent Cochet et Antoine Vitez.

Isabelle Huppert apparaît pour la première fois au cinéma dans Faustine et le bel été de Nina Companeez. Elle perce ensuite très vite grâce à des seconds rôles marquants comme celui de Jacqueline dans Les Valseuses de Bertrand Blier (1974) ou encore de Brigitte Colin dans Dupont-Lajoie d'Yves Boisset (1975).
Jeune première charismatique, elle devient une petite vedette grâce à son personnage de Pomme dans La Dentellière de Claude Goretta (1977). Mais c'est Claude Chabrol qui sait le mieux tirer partie du talent dramatique de la comédienne en lui confiant le rôle d'une parricide dans Violette Nozière (1978).

Elle a alors 25 ans et sa performance lui vaut le prix d'Interprétation à Cannes. Le ton est donné : Isabelle Huppert va désormais enchaîner les films d'auteur et décliner avec virtuosité toute une palette de rôles tragiques en France (Loulou de Maurice Pialat, 1979), comme à l'étranger (La Porte du Paradis de Michael Cimino, 1981).

Isabelle Huppert construit peu à peu une carrière d'une rare exigence et tourne avec les plus grands noms du cinéma : Tavernier (Coup de torchon, 1981), Godard (Passion, 1981), Losey (La Truite,1982), Ferreri (Storia di Pierra, 1983), Wajda (Les Possédés, 1988).

Isabelle Huppert devient également l'actrice fétiche de Claude Chabrol avec qui elle tourne sept autres longs métrages : Il était un musicien (1978), Une affaire de femmes (1988), Madame Bovary (1991), La Cérémonie (1995), Rien ne va plus (1997), Merci pour le chocolat (2000) et L'Ivresse du pouvoir (2006). Cette fructueuse collaboration lui permet de remporter à deux reprises la Coupe Volpi de la meilleure actrice à Venise pour Une affaire de femmes, puis La Cérémonie. Ce dernier film lui rapporte en outre un César.

Au cours des années 90, Isabelle Huppert s'engage dans les rôles les plus extrêmes. Automutilatrice dans La Pianiste de Michael Haneke - prix d'interprétation à Cannes -, prostituée dans La Vie promise d'Olivier Dahan (2002), mère incestueuse et débauchée dans Ma Mère de Christophe Honoré (2004), elle ne recule devant aucun tabou.

Elle s'autorise tout de même une incursion plus légère dans la comédie 8 femmes de François Ozon qui lui vaut un prix d'interprétation à Berlin partagé avec les sept autres comédiennes. En 2005, elle reçoit un Lion d'honneur pour l'ensemble de sa carrière à la Mostra de Venise.

En début d'année 2009, elle tient le haut de l'affiche de l'adaptation cinématographique du roman de Marguerite Duras Un barrage contre le Pacifique par le réalisateur franco-cambodgien Rithy Panh.

Isabelle Huppert a trois enfants, Lolita née en 1983 (qui fait elle aussi une carrière d'actrice), Lorenzo en 1988 (également comédien) et Angelo en 1997 qu'elle a eus avec le cinéaste et producteur Ronald Chammah, qui l'a dirigée dans Milan noir en 1988.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.104s