Jean-Baptiste Colbert life and biography

Jean-Baptiste Colbert  picture, image, poster

Jean-Baptiste Colbert biography

Date of birth : 1619-08-29
Date of death : 1683-09-06
Birthplace : Reims, France
Nationality : Française
Category : Historian personalities
Last modified : 2010-07-09
Credited as : Homme politique, ,

0 votes so far

Jean-Baptiste Colbert (29 août 1619, Reims - 6 septembre 1683, Paris) fut contrôleur général des finances de France de 1665 à 1683.

Il entre au service du roi de France Louis XIV, à la mort de son protecteur Mazarin. En concurrence avec Fouquet, il pousse le roi à disgracier son rival. Promoteur d'une politique économique interventionniste, il favorise le développement du commerce et de l'industrie en France par la création de fabriques étatiques dont lui même et les membres de sa clientèle sont indirectement les premiers bénéficiaires. On parle parfois de colbertisme pour désigner la théorie de cet interventionnisme économique.
Issu d'une famille de marchand de drapier de Reims, Colbert sert d'abord dans les bureaux de la guerre, puis comme conseiller d'Etat (1649).

A trente-cinq ans, il entre dans la maison de Mazarin et en administre les affaires avec une grande habileté et se fait ainsi remarquer du cardinal qui en mourrant le conseille à Louis XIV.

Son efficacité lui attire rapidement les faveurs du roi et remplace Fouquet dont il a préparé la chute. Le roi qui a une grande confiance en lui, lui fait cumuler les charges, il est contrôleur général des finances c'est à dire à la fois ministre de l'économie, ministre du budget et ministre des finances.

L'homme est avide pour lui et les siens mais avare des deniers de l'Etat, ce qui lui vaut l'hostilité des courtisans, quand on sait que les pensions sont à la cour le baromètre de la faveur, et à juste titre il est comblé de pensions et de traitements par le roi.

Colbert n'est pas oisif pendant plus de vingt ans, il assume l'écrasante responsabilité de l'économie et des finances, obligé de faire face aux guerres coûteuses et aux dépenses immenses du roi pour Versailles notamment.

Pour résorber le déficit chronique, il réorganise le système fiscal en protectionnisme accru et mercantilisme il s'attaque ainsi aux privilèges , adoucit la taille, impôt des roturiers, supprime des douanes intérieures, crée la Ferme générale (1680), simplifie la comptabilité publique et édicte de grandes ordonnances.

A cette tâche de réorganisation, il ajoute le développement de l'économie, accélérant l'afflux des métaux précieux, base de la richesse monétaire.

Il cherche à exporter beaucoup et à importer peu, d'où la hausse des tarifs douaniers contre la concurrence étrangère. Pour accroître le volume des exportations, il fait de la France un immense chantier, création de la manufacture des Gobelins par exemple .

Cette politique perfectionniste et dirigiste a ses inconvénients, les paysans sont sacrifiés, ce qui est l'une des grandes erreurs de Colbert qui n'avait pas vu en l'agriculture la grande richesse de la France. Surintendant des bâtiments Colbert suit la construction de Versailles, fonde l'Académie des inscriptions, celle des sciences , l'Académie de France à Rome, l'Observatoire etc.

Cependant dès 1672, il entre en demi-disgrâce à cause de son rival Louvois et de sa trop grande opposition à l'égard de Versailles .

Tout en gérant d'une manière brillante les affaires de l'État, Colbert avait amassé une fortune considérable, qui s'élevait à environ 4,5 millions de livres ; aussi à sa mort, le peuple, croyant voir dans cette fortune un signe de déprédation, insulta son cercueil ; il fut enterré à Saint-Eustache, où resteraient ses jambes ; le reste de ses ossements fut transféré dans les catacombes de Paris en 1787 .

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.081s