Jean-Christophe Cambadélis life and biography

Jean-Christophe Cambadélis picture, image, poster

Jean-Christophe Cambadélis biography

Date of birth : 1951-08-14
Date of death : -
Birthplace : Neuilly-sur-Seine , France
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2011-10-13
Credited as : homme politique, membre du Parti Socialiste, député

0 votes so far

Jean-Christophe Cambadélis, né le 14 août 1951 à Neuilly-sur-Seine , France , est un homme politique français .
Fils d'un restaurateur grec, il a fait des études de Sciences économiques.Etudiant engagé, il milite à l'OCI (Organisation communiste internationaliste) et a participé au congrès de scission de l'UNEF en 1971.

En 1976, il est l'un des principaux animateurs du mouvement étudiant contre la réforme Saunier-Séïté. En 1980, Jean-Christophe Cambadélis participe à la réunification d'un certain nombre de syndicats étudiants et crée avec d'autres l'UNEF-ID. Il en prend la présidence jusqu'en 1984.

En 1986, il quitte le Parti Communiste Internationaliste (ex-OCI) pour rejoindre le PS et emmène avec lui près de 450 membres du parti d'extrême gauche. Grâce à ce coût médiatique et à son ancien poste à l'UNEF-ID, Jean-Christophe Cambadélis fait une entrée remarquée au PS.

Deux ans plus tard, il décroche la 19ème circonscription de Paris contre le député PS sortant. Battu aux législatives de 1993, il retrouve sa circonscription en 1997.
Pendant cette première période de sa carrière politique, Jean-Christophe Cambadélis est proche de Lionel Jospin, il fut notamment l'un des porte-paroles de la campagne présidentielle de 1995 et devient en 1997 le numéro 2 du PS en charge des relations extérieures.

Mais son ascension rapide au PS est stoppée à la fin des années 1990 et au début des années 2000 avec une succession d'affaires judiciaires, notamment celle sur les emplois fictifs de la MNEF. A chaque fois, Jean-Christophe Cambadélis est condamné. Il doit payer de lourdes amendes mais parvient à éviter des peines d'inégibilité synonymes de fin de carrière politique. Malgré tout, l'affaire de la MNEF va le tenir à l'écart de tous les postes de premier plan sous le gouvernement de Lionel Jospin.


Il est investi pour représenter le Parti Socialiste aux élections législatives de juin 2007 dans la 20e circonscription de Paris, qui correspond à la plus grande partie du 19e arrondissement. Il est réélu avec 59,1 % des suffrages.


Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.058s