Élie Kakou life and biography

Élie Kakou  picture, image, poster

Élie Kakou biography

Date of birth : 1960-01-12
Date of death : 1999-06-10
Birthplace : Nabeul,Tunisie
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-09-01
Credited as : Acteur et humoriste, nomine le meilleur humoriste aux Victoires de la Musique 1995, debut cinema La Vérité si je mens 1997

0 votes so far

Élie Kakou, né le 12 janvier 1960 à Nabeul (Tunisie) et mort le 10 juin 1999 à Paris, est un humoriste et acteur français.

Il grandit à Marseille. Tout petit déjà il adore imiter ses sœurs, sa grand-mère et même ses professeurs. Pourtant, après ses études il envisage non pas une carrière sur scène mais de devenir prothésiste. Elie abandonne vite le projet. C'est donc tout naturellement qu'il revient à sa passion en faisant ses premiers pas d'humoriste, en 1980, à la paillotte, un restaurant marseillais et au Club Méditerranée.

Incontestablement doué, très vite, Elie Kakou monte à Paris où il n'a de cesse d'écumer les cafés-théâtres. Alors qu'il est sur la scène de Bobino, Guy Lux le repère. Grâce à cette rencontre, il devient l'un des piliers de La classe, l'émission de divertissement sur France 3 animée par Fabrice.

En 1991, Elie monte sur les planches du Point Virgule. Il y reste 8 mois pour le plus grand plaisir du public. Quatre ans plus tard, on le retrouve à l'Olympia. Cette fois, l'ex futur prothésiste peut sourire à pleines dents, son succès est bel et bien confirmé ! Les personnages de ses sketches dont il puise l'inspiration dans son proche entourage lui collent à la peau.

De Mémé Sarfati à tous les professeurs qui ont occupé sa vie scolaire, en passant par l'attachée de presse de Mongola et bien d'autres... tous ces personnages hauts en couleurs lui valent d'être nominé en 1995 comme le meilleur humoriste aux Victoires de la Musique. Après le Casino de Paris, le Zénith, en 1997, il sort un nouveau spectacle au cirque d'Hiver. Ce sera hélas sa dernière scène.

Parallèlement aux one man shows, Elie Kakou avait débuté une carrière au cinéma qui s'avérait prometteuse. Il fut à l'affiche de La Vérité si je mens, le film de Thomas Gilou (6 millions d'entrées !), aux côtés de Richard Anconina, José Garcia et Vincent Elbaz... Il joua également dans Prison à Domicile, les Kidnappeurs et obtint le rôle principal dans M. Naphtali.

Malheureusement, le film sortit quelques mois après son décès.
En effet, atteint d'un cancer du poumon, Elie Kakou s'est éteint à Marseille le 10 juin 1999. L'humoriste à la gestuelle inégalable repose désormais au cimetière juif des Trois Lucs dans le quartier Est de Marseille.


Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.121s