Malraux André life and biography

Malraux André  picture, image, poster

Malraux André biography

Date of birth : 1901-11-03
Date of death : 1976-11-23
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2010-05-27
Credited as : Ecrivain, Homme politique, l’Indochine

0 votes so far


André Malraux, ( Georges André Malraux) né à Paris , le 3 novembre 1901 et décédé à Créteil le 23 novembre 1976, est un écrivain, un aventurier et un homme politique français.

La disparition de son grand-père et de son père le confronte très jeune à la tragédie de la mort. Dès la fin de son adolescence, il s’intéresse de près à la littérature et entre dans les milieux littéraires et artistiques de la capitale.

Après avoir suivi des cours d’archéologie et d’orientalisme au musée Guimet et à l’Ecole du Louvre, il entreprend en 1923 une expédition au Cambodge. Il y cherche et découvre le temple Banteaï Srey dont il détache des bas-reliefs. Acte jugé répréhensible par l’administration française qui le poursuit. Condamnation. Le procès est cassé pour vice de forme.
Malraux revient en France, puis retourne à Saïgon en 1925, pour y fonder le mouvement de libération " Jeune Annam " et le journal " l’Indochine " devenu " L’Indochine Enchaînée " où il dénonce les injustices coloniales. Dans le même temps, le jeune Malraux est nommé vice-commissaire à la propagande du Kuomintang. Après de nouveaux démêlés avec les autorités coloniales, il retourne en France.

Les premiers essais critiques, préfaces et écrits " farfelus ", commencés en 1920, débouchent sur une oeuvre de réflexion philosophique : La Tentation de l'Occident Commence la période de l’oeuvre romanesque avec - Les Conquérants en 1928, La Voie royale en 1930 et La Condition humaine en 1933 (Prix Goncourt) dont les fonds aident au financement d’une expédition à la recherche de la capitale de la reine de Saba au Yémen. Durant les années trente, Malraux lutte passionnément pour les libertés.

En 1934, il organise et préside les comités mondiaux pour la libération de Dimitrov et Thaelmann et contribue à la création de la Ligue mondiale contre l’antisémitisme et le fascisme. En 1935, il publie- Le Temps du mépris, une perception prophétique des horreurs nazies des années quarante.

En 1937, paraît - L'Espoir , témoignage poignant, épopée tragique de la lutte républicaine en Espagne.

L’écrivain entre dans ce que l’on peut considérer sa troisième période de création, caractérisée par une approche historiosophique de l’univers artistique. Paraissent successivement les 3 tomes de : La Psychologie de l'art (1947-1949). Saturne , Les Voix du silence (1952), les 3 tomes du Musée imaginaire de la sculpture mondiale (1952-1954) et La Métamorphose des dieux, (1957, tome 1)

En juin 1958, de Gaulle revient au pouvoir. Malraux le rejoint et devient en 1959 son Ministre des Affaires Culturelles. Son action politique s’accompagne de nombreux discours souvent passionnés, parfois lyriques, toujours intenses.

En 1961, Malraux perd tragiquement ses deux fils, ayant en 1944 perdu dans des conditions non moins tragiques, Josette Clotis, leur mère. Il portera en lui-même les stigmates que lui laissera une telle confrontation avec le destin. Mais son " petit tas de secrets " ne concerne que lui et l’Homme poursuit son action.

Son programme culturel est ambitieux et contribue au rayonnement de la France : Maisons de la culture, inventaire des monuments et des richesses artistiques de la France, la Joconde aux Etats-Unis, la Vénus de Milo au Japon, autres expositions prestigieuses, creusement des fossés de la Colonnades du Louvre, embellissement de la capitale, plafond de l’Opéra par Chagall et celui de l’Odéon par Masson, etc.

En 1964, le Ministre-Écrivain prononce un discours émouvant lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon.
En 1969, le Général de Gaulle quitte l’Elysée, Malraux abandonne ses fonctions.

Loin du pouvoir, entrevoyant " la mort qui n’est pas loin, " Malraux s’acharne à écrire. Il publiera coup sur coup : -Oraisons funèbres, La Tête d'obsidienne, Lazare et Hôtes de passage , - L'Homme précaire et la Littérature seront publiés à titre posthume.

Au terme d’une vie de combat pour la dignité et l’espoir, André Malraux nous quitte, avec ses questions, le 23 novembre 1976.

Il aura côtoyé les plus grands, tels de Gaulle, Mao Tsé Toung, Kennedy, Nehru, et connu les artistes les plus en vue, tels Picasso, Chagall, Braque. Génie parmi les génies, André Malraux apparaît comme l’une des plus vives et des plus ardentes forces intellectuelles du XX-ème siècle.


Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.148s