Marcel Pagnol life and biography

Marcel Pagnol picture, image, poster

Marcel Pagnol biography

Date of birth : 1895-02-28
Date of death : 1974-04-18
Birthplace : Aubagne , France
Nationality : Française
Category : Famous Figures
Last modified : 2010-05-13
Credited as : écrivain dramaturge , La Petite Fille aux yeux sombres,

0 votes so far

Marcel Pagnol est un écrivain, dramaturge et cinéaste français, né le 28 février 1895 à Aubagne (Bouches-du-Rhône), mort le 18 avril 1974 à Paris.
Marcel Pagnol est le fils de Joseph Pagnol, instituteur laïque, utopiste et républicain, et de Augustine Pauline Henriette La Brochette Lansot, couturière.
En 1913, à 18 ans, il obtient son baccalauréat de philosophie avec mention assez bien, et commence ses études de lettres à l'université d'Aix-en-Provence. Le 10 février 1914, il fonde, avec quelques copains de khâgne, la revue littéraire Fortunio (qui deviendra ensuite Les Cahiers du Sud), dans laquelle il publie quelques poèmes et son premier roman, Le Mariage de Peluque..
Le 2 mars 1916, il épouse Simone Collin. En novembre de la même année, il obtient sa licence des lettres et littératures vivantes (Anglais). Nommé répétiteur d'anglais, il enseignera successivement aux collèges de Digne, Tarascon, Pamiers sur Ariège et Aix-en-Provence, avant d'être promu professeur adjoint au lycée Saint-Charles à Marseille de 1920 à 1922.
Durant cette dernière année, il écrit deux drames en vers : Catulle puis, en collaboration avec Arno Charles Brun, Ulysse chez les Phéaciens.
En 1925, il "monte" à Paris comme répétiteur au Lycée Condorcet et commence à fréquenter les milieux littéraires.

En 1925, il fait représenter Les Marchands de gloire au Théâtre de la Madeleine. La pièce n'a pas grand succès. Nullement découragé, il fait jouer Jazz l’année suivante au Théâtre des Arts. En 1927, il abandonne l’enseignement.

En 1928, Topaze est donné au Théâtre des Variétés sur la recommandation d’Antoine et obtient un succès considérable. Il en est de même pour Marius représenté en 1929 avec Raimu dans le rôle de César.
En 1931, Pagnol réalise son premier film tiré de Marius sous la direction de Korda. De ses pièces Fanny (1932) et César (1933) il fera d’autres films.

En 1932, Marcel Pagnol fonde à Marseille sa propre société de production et ses studios de cinéma. Son premier film en tant que réalisateur est Jofroi (1933), suivi d’Angèle en 1934, Merlusse et Cigalon en 1935, César en 1936, Regain en 1937, La Femme du boulanger en 1938, etc. Il fait jouer les plus grands acteurs français de l'époque Louis Jouvet, Raimu, Pierre Fresnay, Fernandel, amis avec lesquels il joue à la pétanque entre deux scènes.

Il vit désormais avec Orane Demazis, qui incarnait tous les soirs le personnage de Fanny dans Marius et Fanny, et ils ont un fils en 1933, Jean-Pierre Pagnol.
En 1936, Yvonne Pouperon, sa nouvelle collaboratrice des bureaux de la rue Fortuny à Paris, met au monde une fille, Francine Pagnol. C'est l'année où il fonde la revue Les cahiers du film, avant de diriger sa propre maison d'édition en 1937.
Il fait quelques incursions du côté du roman – Pirouettes (1932), L'Eau des collines, en deux parties : Jean de Florette et Manon des sources (1964) – ainsi que du côté de la traduction – Hamlet (1947), Les Bucoliques (1958). Après la Seconde Guerre mondiale, Marcel Pagnol est élu à l’Académie française (1946).

En 1945, il épouse l'actrice Jacqueline Bouvier, rencontrée en août 1938, qui sera jusqu'à sa mort son « brin de poésie et de tendresse ». Elle tournera dans cinq de ses films et lui donnera deux enfants, Frédéric en 1946 et Estelle en 1949.

Âgé de 51 ans, il est élu le 4 avril 1946 à l'Académie française.

Il revient au théâtre avec Judas (1955) et Fabien (1956), pièces qui connaissent des fortunes diverses. Ce sont surtout ses souvenirs d’enfance qui lui vaudront un regain de succès : La Gloire de mon père (1957), Le Château de ma mère (1957), Le Temps des secrets (1960) et Le Temps des amours (posthume, 1977).

Marcel Pagnol a fait rire. Puis il a ému. C'est beaucoup. Qu'entre ces deux sortes d’émotion, il y ait d'étroites relations, impossible d'en douter. Du théâtre au cinéma, puis aux souvenirs d'enfance, il sut préserver une continuité dans le ton.
Ce qu'on en retient, c'est le naturel , la spontanéité. Son succès au théâtre viendra de ce qu'il n'hésite pas à reprendre à son compte le mélodrame "qui fit pleurer Margot" dans la célèbre trilogie Marius - Fanny - César.

Le genre romanesque n'est sans doute pas celui que Pagnol a abordé avec le plus de bonheur, bien que L'Eau des collines retrouve l'un des thèmes profonds de la terre provençale. Cet amour du pays, on le relève également dans les Souvenirs d'enfance, où il s’associe aux transfigurations de la mémoire. A cet égard, La Gloire de mon père constitue une œuvre remarquable.
Marcel Pagnol meurt le 18 avril 1974, à l'âge de 79 ans.

Romans, nouvelles et essais

• 1921 : La Petite Fille aux yeux sombres, roman
• 1921 : Pirouettes, (premier titre Le Mariage de Peluque), roman
• 1922 : L'Infâme Truc, nouvelle
• 1947 : Notes sur le Rire, essai
• 1949 : Critique des Critiques, essai
• 1957 : La Gloire de mon père (Souvenirs d'enfance I), roman autobiographique
• 1957 : Le Château de ma mère (Souvenirs d'enfance II), roman autobiographique
• 1959 : Le Temps des secrets (Souvenirs d'enfance III), roman
• 1963 : L'Eau des collines roman en deux parties : Jean de Florette, Manon des sources
• 1964 : Le masque de fer (remanié sous le titre Le Secret du Masque de fer en 1973), essai historique
• 1966 : Cinématurgie de Paris, essai
• 1968 : Les Sermons de Marcel Pagnol, recueil (rassemblés par le R.P Norbert Calmels)
• 1977 : Le Temps des Amours (Souvenirs d'enfance inachevé IV), roman autobiographique
• 1984 : L'Infâme Truc et autres nouvelles, recueil d’œuvres posthumes
• 1984 : Secrets de Dieu, nouvelle éditée en recueil d’œuvres posthumes
Théâtre
• 1922 : Catulle, drame en vers
• 1922 : Ulysse chez les Phéaciens (en collaboration avec Arno Charles Brun), tragédie en vers
• 1924 : Tonton ou Joseph veut rester pur (en collaboration avec Paul Nivoix), vaudeville sous le pseudonyme de Castro.
• 1925 : Les Marchands de gloire en collaboration avec Paul Nivoix, comédie satirique en cinq actes
• 1926 : Un direct au cœur (en collaboration avec Paul Nivoix), comédie
• 1926 : Jazz (premier titre Phaéton), comédie satirique en quatre actes
• 1928 : Topaze, comédie satirique en quatre actes
• 1929 : Marius, comédie en trois actes et six tableaux
• 1931 : Fanny, comédie en trois actes et quatre tableaux
• 1946 : César, comédie en trois actes adaptée du film
• 1955 : Judas, tragédie en cinq actes
• 1956 : Fabien, comédie en quatre actes
• 1985 : La Femme du boulanger, comédie en quatre actes adaptée du film (posthume)


Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.105s