Maurice De Vlaminck life and biography

Maurice de Vlaminck  picture, image, poster

Maurice De Vlaminck biography

Date of birth : 1876-04-04
Date of death : 1958-10-11
Birthplace : Rueil-la-Gadelière , France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-01-28
Credited as : peintre, du courant fauviste et cubiste,

0 votes so far

Maurice de Vlaminck (Paris, 4 avril 1876 - Rueil-la-Gadelière , 11 octobre 1958) est un peintre du courant fauviste et cubiste.

Il fait ses premières peintures vers 1893, mais gagne initialement sa vie en tant que violoniste, et parfois, en remportant des courses cyclistes. Il se marie en 1896 avec Suzanne Berly avec qui il aura trois filles.

C'est en 1900 qu'il rencontre André Derain qui restera son ami pour la vie, ils louent d'ailleurs un studio ensemble à Chatou, dans la région parisienne, pour peindre.

En 1905, il s'installe à Rueil-Malmaison, Derain gagnant le midi, comme beaucoup d'artistes de ce temps. De Vlaminck fait le choix de rester en région parisienne possiblement par goût, mais également probablement par manque de moyens.

Il participe cette année à son premier Salon des Indépendants. Vlaminck est l'un des peintres qui font scandale lors du salon d'automne de 1905, dit « La cage aux fauves », avec Henri Matisse, André Derain, Raoul Dufy... Le marchand de tableaux Ambroise Vollard s'intéresse à son œuvre dès l'année suivante,lui achète de nombreuses toiles et organise une exposition qui lui est consacré en 1908. De Vlaminck noue des liens également avec Daniel-Henry Kahnweiler, autre célèbre négociant en art. Il débute également une activité de céramiste. Il fait plusieurs expositions internationales durant ces années.

Durant la Première Guerre Mondiale, il est affecté dans une usine de la région parisienne. A la fin du conflit, il divorce et se remarie avec Berthes Combes. Il s'installe à partir de 1925 à Rueil-la-Gadelière jusqu'à son décès.

Grand admirateur de Van Gogh, que son ami André Derain lui a fait découvrir, il s'en inspire fréquemment dans ses toiles, tant en utilisant une couleur très pure « sortie du tube » que par des effets de tourbillon. La partie de campagne à Bougival datée de 1905, en est un exemple frappant. Négligeant un peu les recherches de composition, il s'intéresse plus aux qualités spatiales et affectives de la couleur.



Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.106s