Maurice G. Dantec life and biography

Maurice G. Dantec picture, image, poster

Maurice G. Dantec biography

Date of birth : 1959-06-13
Date of death : -
Birthplace : Grenoble, France
Nationality : Française , Canadienne
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-04-07
Credited as : écrivain, romans:La Sirène rouge , Les Racines du mal

0 votes so far

Maurice G. Dantec,( Maurice Georges Dantec) ,né le 13 juin 1959 à Grenoble, est un écrivain français naturalisé canadien.

Il intègre à l'âge de 19 ans le lycée Romain-Rolland d'Ivry-sur-Seine. Il obtient son baccalauréat et entame des études de lettres modernes, mais ne tarde pas à quitter cette voie pour s'engager dans celle de la musique en créant, successivement, les groupes de rock État d'Urgence, puis Artefact.

Parallèlement, il mène de front une carrière de concepteur-rédacteur dans la publicité, et ce, tout au long des années 1980.
Il est également auteur et écrit, en 1991, La Sirène rouge qui obtient le Trophée 813 du Meilleur Roman Policier.

En 1993, il écrit Les Racines du mal, un autre roman dans un genre combiné de polar et de science-fiction. Cette oeuvre décroche, à son tour, son lot de récompenses ; le Grand Prix de l'Imaginaire et le Prix Rosny Aîné en 1996.

En 2000, Dantec se lance dans l'écriture d'essais et commence avec le premier volume du Théâtre des opérations, journal métaphysique et polémique intitulé Manuel de survie en territoire zéro.

En 2001, Dantec publie le deuxième volume du Théâtre des opérations (désormais connu sous l'abréviation TDO) baptisé Laboratoire de catastrophe générale, écrit qui prend la forme d'un journal.

Il renoue avec le roman en 2003 en produisant Villa Vortex, mais se consacre, dès lors et durant trois années (de 2004 à 2006), essentiellement à la presse (papier ou en ligne) en écrivant de multiples articles dans, notamment, la revue conservatrice Égards et dans Ring.

Il réussit à faire publier par Albin Michel (évitant de peu la censure) son roman Cosmos Incorporated en 2005, suivi, l'année suivante, de Grande jonction dans le même genre littéraire et American black box (un essai), en 2007.

La même année, sort son septième roman, Artefact : machines à écrire 1.0. Deux années plus tard, il sort Comme le fantôme d'un jazzman dans la station Mir en déroute, roman au titre aussi halluciné que son récit qui raconte la cavale d'un couple atteint par un étrange neurovirus qui connecte leurs cerveaux à la station Mir.

Ecrivain controversé, ouvertement sioniste, royaliste et catholique « futuriste », il défend le rétablissement de la peine de mort au Canada (où il est naturalisé), et soutient activement et farouchement George W. Bush dans sa guerre du « monde libre » contre le « terrorisme de l'islam radical ».

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.107s