Michel Deon life and biography

Michel Deon picture, image, poster

Michel Deon biography

Date of birth : 1919-08-04
Date of death : -
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Famous Figures
Last modified : 2010-09-27
Credited as : Ecrivain et dramaturge, Les poneys sauvages ( roman ,1970), grand prix du roman de l'Académie francaise

0 votes so far

Édouard Michel, connu sous le pseudonyme de Michel Déon, né à Paris le 4 août 1919, est un écrivain, dramaturge, et académicien français.

Il est généralement rattaché au mouvement des « Hussards ». Il est l'auteur entre autres ouvrages des Gens de la nuit, des Poneys sauvages, d'Un taxi mauve ou encore du Jeune homme vert.

Il suit ses études à Janson de Sailly, puis aux lycées de Monaco et de Nice.
En 1937, il s'inscrit en faculté de droit à Paris, puis il est mobilisé jusqu’en novembre 1942.
De 1942 à 1956, il se consacre au journalisme puis, uniquement à la littérature.

Fin 1942, Michel Deon reste en zone sud, comme secrétaire de rédaction à l’Action française, puis regagne Paris à l’automne 1944. Il travaille alors dans différents journaux.
En 1946, Michel Deon quitte Paris, il est alors correspondant de presse en Suisse et en Italie.

En 1950, Michel Deon part pour les États-Unis grâce à une bourse de l’Institute of International Education, relayée par une bourse de la Fondation Rockefeller, qui lui permet de visiter le Canada français et d’étudier les mœurs et la langue des Acadiens de Louisiane
Fin 1951, Michel Deon rentre en France et se consacre de nouveau au journalisme. Il commence de publier régulièrement des romans.

En 1956, Michel Deon entre comme conseiller littéraire aux éditions Plon qu’il quitte, en 1958, pour séjourner dans différentes villes européeenes ( Portugal, Grèce...).
Michel Deon revient à Paris en 1961. Il collabore alors aux éditions de La Table ronde et tient la chronique dramatique des Nouvelles littéraires où il prend la succession de Gabriel Marcel.

En 1963, Michel Deon repart pour la Grèce et s’installe pour cinq ans à Spetsai. En 1968, il effectue un long séjour au Portugal, puis à partir de 1969, partage son année entre l’Irlande, la Grèce et Paris.

Michel Deon a reçu de nombreux prix littéraires :
Je ne veux jamais l’oublier (1951, le prix de la ville de Nice), Le dieu pâle (1954, prix des Sept), Le balcon de Spetsai (1961, prix Kauffmann), Les poneys sauvages (1970, prix Interallié), Un taxi mauve (1973, le grand prix du roman de l’Académie française), Thomas et l’infini (1976, grand prix européen de littérature pour albums d’enfants ), Le Jeune Homme vert (1977, Glenfiddich Award), Je vous écris d’Italie (1984, le prix des Maisons de la presse)

Michel Deon a également reçu, en 1996, le prix Giono pour l’ensemble de son œuvre.

Vivant entre la Grèce et l'Irlande, il est élu le 8 juin 1978 à l'Académie française en même temps qu'Edgar Faure.
Il est aussi commandeur de la Légion d'honneur.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.093s