Patrick Sébastien life and biography

Patrick Sébastien picture, image, poster

Patrick Sébastien biography

Date of birth : 1953-11-14
Date of death : -
Birthplace : Brive-la-Gaillarde, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-06-07
Credited as : Acteur/humoriste et réalisateur, Chanteur,

0 votes so far

Patrick Sébastien, de son vrai nom Patrick Boutot, est un imitateur, humoriste, acteur, réalisateur, chanteur, producteur-animateur d'émissions de divertissement de télévision français et dirigeant de club de rugby, né le 14 novembre 1953 à Juillac à côté de Brive-la-Gaillarde en Corrèze.

Il a fait de nombreuses émissions de variété en prime time dans sa carrière. Actuellement et depuis 1998 il produit et présente Le Plus Grand Cabaret du monde.

Élevé par sa mère seule, Patrick Sébastien ignore jusqu'à sa majorité l'identité de son géniteur. C'est bien des années plus tard, en 2004, que l'animateur vedette révèle sur France 2 que son père est prêtre dans une paroisse de Bastia, en Corse.

Comme beaucoup de jeunes gens de sa région, il pratique le rugby (dont il veut faire son métier) et court inlassablement le jupon. Encore mineur, il était déjà père d'un garçon, Sébastien, né en 1971 (son pseudonyme est un hommage à son fils).

Après de brèves études en faculté de lettres, il s'installe à Paris et met sur pied un spectacle comique basé sur des imitations de différentes vedettes (en particulier Bourvil) et il écume les cabarets pour des cachets misérables, travaillant un temps aux Halles de Paris pour gagner plus convenablement sa vie.

Il sera à une époque en ménage avec la chanteuse Marie Myriam. C'est à la fin des années 1970 qu'il se fait une place sur les plateaux de télévision, notamment ceux de Guy Lux et en 1976, il est en première partie de Michel Sardou à l'Olympia. Sa carrière est alors lancée pour de bon.

Mais Patrick Sébastien est aussi un artiste. Certaines personnes lui ont reproché d'avoir une image un peu « vulgaire » et trop « populaire », ce dont il se plaint parfois. Il a ainsi entarté le public d'une de ses émissions télévisées.

Il aime « se faire la tête de quelqu'un », c'est-à-dire se maquiller et se déguiser afin de ressembler à une célébrité pour pouvoir l'imiter plus facilement. Il a ainsi participé à de nombreuses émissions fondées sur ce principe (comme " De l'autre côté du miroir ").

De même, il aura l'idée d'inviter des célébrités à se déguiser en d'autres célébrités dans des émissions parodiques comme " Carnaval " ou " Sébastien, c'est fou ". Le grand succès populaire de ces émissions incitera des membres de la classe politique à s'y montrer sous un nouveau jour, inaugurant en France l'ère de la « politique-spectacle » (Jack Lang reprenant un sketch de Guy Bedos avec l'actrice Miou-Miou, François Léotard et Lionel Jospin jouant les chanteurs, Jacques Chirac acceptant d'être interviewé par Tatayet...).

Il épousera Fanfan, une ancienne coco-girl rencontrée en 1987 avec qui il aura un enfant né en 1991 prénommé Benjamin. Ils divorceront en 1992. Il rencontrera alors Nathalie, dite Nana, en 1993 avec qui il se mariera, dans le stade de rugby de Brive en 1998.

En 1990 il vit un grand drame personnel dont il se remet avec difficulté: son fils se tue à 19 ans dans un accident de moto. Suite à une demande auprès du président de la République, l'enfant que porte sa belle-fille pourra porter le nom de son fils, alors que celui-ci n'a pu le reconnaître.

Il devient président du club de rugby de Brive-la-Gaillarde, le Club Athlétique Brive Corrèze Limousin (CA Brive).

En 1992, il rejoint la troupe des Enfoirés et participe à la grande soirée des Enfoirés à l'opéra Garnier, au profit de l'association des Restaurants du coeur. C'est une occasion pour lui d'apporter son univers au spectacle, par ses imitations, son humour, ainsi que par son hommage à Simone Signoret.

En 1992 il a participé, déguisé en candidats anonymes, à plusieurs émissions de TF1, notamment les jeux (La Roue de la fortune, Tournez manège, Une famille en or...), trompant Pierre Palmade, Christian Morin. Le résultat est sorti en vidéo sous le titre Le Grand Bluff. Il a à cette occasion battu le record d'audience avec 17,5 millions de téléspectateurs.

Par une plainte déposé par le Mrap, il a été condamné en 1995 pour propos racistes après s'être " fait la tête " de Jean-Marie Le Pen et avoir chanté " Casser du noir " sur la mélodie de " Casser la voix " de Patrick Bruel (la législation française ne tolère nullement l'expression de propos racistes, même à titre de parodie ou de satire). Il s'est aussi grimé en Louis de Funès, en Gérard Depardieu ou en Charles de Gaulle, parmi beaucoup d'autres.

Il anime sur RTL tous les samedis et dimanches de 11h30 à 12h30, "RTL vos plus belles années" en compagnie de Rémi Castillo. Pendant toute la Coupe du Monde de rugby, il a été consultant sur RTL dans l'émission On refait la Coupe du Monde présentée par le journaliste Jean Michel Rascol.

Il a déclaré soutenir François Bayrou dans la campagne pour l'élection présidentielle française de 2007.

Lorsqu'il ne travaille pas, il aime à se reposer dans un petit village du nord du Lot, Martel.

Le 22 novembre 2008, sa mère Andrée Boutot, est décédée à la suite d'une pénible maladie.

Dans les années 1980, Patrick Sébastien se passionne pour le cinéma. Il joue le rôle d'un aveugle dans Le téléphone sonne toujours deux fois !! en 1985 et apparaît chez Jean-Pierre Mocky dans le Pactole la même année. Il revient sur les écrans en 1997 dans le rôle d'un légionnaire extrémiste dans : Quatre Garçons pleins d'avenir.

Il rêve néanmoins de pouvoir réaliser un vrai film de cinéma. Dans l'impossibilité de trouver le financement pour un long métrage sur la télévision, il parvient à réunir les fonds pour son premier et unique long métrage. Produit par diverses sources (dont l'animateur Arthur) il écrit, produit, monte, interprète et réalise : T'aime en 1999.

Le film réunit une distribution impressionnante : Annie Girardot, Michel Duchaussoy, Jean-François Balmer. Il est tourné dans le village où Patrick Sébastien a une maison. Certaines séquences se déroulent même dans l'ancienne chambre de l'animateur. L'histoire raconte celle du docteur Huges Michel (Patrick Sébastien) qui tente de réunir deux amoureux douloureux dans un asile psychiatrique.

Lors de sa sortie le film est abattu par les critiques parisiennes. Ce sera un immense échec public. Après ce revers cinglant, Sébastien se détourne définitivement du cinéma. Courant 2006, sur un plateau de télé, Roselyne Bachelot (en compagnie de l'intéressé), déclarera qu'il s'agissait pourtant « d'un très beau téléfilm ». Ce film est répertorié sur le site Nanarland, qui lui trouve néanmoins des qualités et impute sa mauvaise réputation au fait qu'il est réalisé par Patrick Sébastien

En novembre 2009 , Patrick Sébastien annonce vouloir se lancer dans la politique. Il entre officiellement en politique le 24 mars 2010 en créant le Droit au respect et à la dignité (DARD).

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.108s