Philippe Harel life and biography

Philippe Harel picture, image, poster

Philippe Harel biography

Date of birth : 1956-12-22
Date of death : -
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2012-01-06
Credited as : réalisateur, acteur , scénariste , Films notables:Un été sans histoires, Les Randonneurs

0 votes so far

Philippe Harel, né le 22 décembre 1956, à Paris, est un réalisateur, acteur et scénariste français. Après un an d'études aux Beaux-Arts, Philippe Harel s'oriente vers le monde de l'image et du spectacle en travaillant à différents postes. Cadreur et monteur vidéo de 1975 à 1985, il est aussi metteur en scène de théâtre et réalise des reportages télévisés, des films industriels et des publicités. Il signe bientôt des courts métrages à l'esthétique très travaillée - le premier étant Tentative d'échec en 1980-, avant d'opter pour un style plus réaliste avec Deux pieces cuisine, nommé au César du meilleur court en 1989.

Philippe Harel réalise en 1992 son premier long, Un été sans histoires, dans lequel il scrute avec tendresse les travers de ses contemporains. Très remarqué, ce film lui vaut le Prix SACD Nouveau talent en 1993. Après L'Histoire du garcon qui voulait qu'on l'embrasse, deuxième opus passé un peu inaperçu, et l'écriture des Apprentis de Pierre Salvadori, le cinéaste, qui s'illustre dans nombre de ses réalisations, signe en 1997 deux films qui témoignent de son éclectisme : La Femme défendue, avec Isabelle Carré, récit d'un adultère tourné en caméra subjective et présenté en compétition à Cannes, et Les Randonneurs, comédie à succès qui bénéficie des prestations de Karin Viard et Benoît Poelvoorde. Le trublion belge retrouvera Harel en 2001 à l'occasion du Vélo de Ghislain Lambert, portrait décapant et émouvant d'un cycliste loser.

Egalement comédien (Reines d'un jour, Bienvenue au gîte), Philippe Harel s'attribue en 1999 l'un des deux rôles principaux de son Extension du domaine de la lutte. Cette adaptation du roman désenchanté de Michel Houellebecq révèle aussi une facette méconnue de José Garcia, jusqu'alors cantonné aux rôles comiques.

Après un détour par le documentaire (Journal intime des affaires en cours, enquête sur les scandales politico-financiers qu'il réalise avec Denis Robert) et une incursion dans le polar (Tristan en 2003), Harel revient à la comédie avec Tu vas rire mais je te quitte (2004), qui conte les déboires d'une comédienne un peu gourde jouée par Judith Godrèche, et Les Randonneurs à Saint-Tropez (2008), suite, onze ans plus tard, de son plus gros succès public.


Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.114s