Pierre De Coubertin life and biography

Pierre de Coubertin picture, image, poster

Pierre De Coubertin biography

Date of birth : 1863-01-01
Date of death : 1937-09-02
Birthplace : Paris
Nationality : Française
Category : Famous Figures
Last modified : 2010-05-06
Credited as : Historien et pédagogue , ,

0 votes so far

Pierre de Coubertin (1er janvier 1863 Paris –- 2 septembre 1937 Genève), né Pierre de Frédy, baron de Coubertin, était un historien et pédagogue français qui ressuscita les Jeux Olympiques à l'ère moderne.

Il est né à Paris dans une famille aristocratique, ses parents sont Charles Louis de Frédy et Marie-Marcelle Gigault de Crisenoy, héritière du château de Mirville en Normandie où Pierre passe son enfance.

Il suit des études au collège de la rue de Madrid où il prépare son entrée à Saint-Cyr. La carrière militaire ne le tente finalement pas et il s'inscrit à Sciences Po.

A 24 ans décide de se consacrer à l'amélioration du système éducatif français en s'inspirant des exemples britannique et américain, concernant le sport scolaire.Il débute sa campagne de promotion de sport scolaire en 1887 en signant livres et articles.
Inspiré par sa propre éducation et ses visites dans des universités britanniques et américaines, il décide d'améliorer l'éducation qu’il juge désuète et sans imagination. Selon lui, le sport occupe une place fondamentale dans le développement de l’individu.

Coubertin s'attache donc à en augmenter la place dans l'éducation de la jeunesse. Il préfère la valeur des jeux éducatifs à l’athlétisme allemand militarisé ou à la gymnastique suédoise. Pratiquant la boxe et l'équitation comme l'aviron ou l'escrime, il prône la pratique sportive et physique comme un moyen de redressement de l’esprit.

Pour promouvoir l'athlétisme, son idée est alors de créer une grande compétition internationale qui verrait s'opposer les meilleurs athlètes du monde civilisé. Inspiré par l’intérêt grandissant que suscite l'olympisme antique à la lumière des découvertes archéologiques d’Olympie, il décide de recréer les Jeux Olympiques.

Il annonce son projet le 25 novembre 1892 dans l'amphithéâtre de la Sorbonne et crée le Comité International Olympique le 23 juin 1894, à Paris lors du premier congrès olympique.

En 1896, les premiers Jeux Olympiques rénovés ont symboliquement lieu à Athènes, et la fréquence quadriennale est établie.

Pierre de Coubertin participe à diverses associations visant à promouvoir le sport, et rédige plusieurs ouvrages pédagogiques. Les femmes, absentes des premiers jeux de 1896 (Coubertin conseillait la gymnastique aux femmes dans une optique de santé, la compétition et les muscles ne leur correspondant pas, à ses yeux), elles font leur entrée lors des deuxièmes, à Paris, en 1900 (27 participantes), leur nombre ne cessera de croître par la suite.

Président du CIO depuis 1896, Coubertin s'en éloigne en démissionnant de son poste en 1925.

Ruiné, avec un enfant handicapé, il s'implique dans l'organisation des Jeux de 1936. Il est malgré tout amer devant la récupération politique trop omniprésente. Il meurt à Genève l'année suivante, victime d'une crise cardiaque.

Il est enterré à Lausanne mais son cœur est inhumé séparément dans un monument près du sanctuaire d’Olympie.

Certains auteurs lui prêtent aujourd'hui un rôle actif dans la lutte pour un idéal d'égalité raciale, notamment lors de l'Olympiade de 1904, à St louis, où l'on fait concourir des athlètes d'Amérique, d'Afrique et d'Asie dans le but de les ridiculiser.

Pierre de Coubertin s'est insurgé contre la ségrégation qui régnait encore aux Etats Unis lors de sa visite en 1889. Il a également déclaré que le colonialisme était destiné à disparaître, l'indépendance étant inéluctable.

Coubertin est un personnage complexe, qui toute sa vie a suivi un idéal, la préparation de l'homme pour une société stable, pacifique, où la culture, la communication et le commerce pourraient fonctionner de manière permanente. Ses principes de pédagogie sont toujours très en avance sur notre époque (autogestion des élèves, partage égale entre l'intellect et le corps, mise en avant de l'histoire comme matière scolaire principale

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.159s