Radu Mihăileanu life and biography

Radu Mihăileanu picture, image, poster

Radu Mihăileanu biography

Date of birth : 1958-04-23
Date of death : -
Birthplace : Bucarest, Roumanie
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-11-05
Credited as : réalisateur et scénariste, films: Train de vie, Va, vis et deviens

0 votes so far

Radu Mihăileanu ( de son vrai nom Radu Buchman) est un réalisateur et scénariste français d'origine roumaine né le 23 avril 1958 à Bucarest.

Radu Mihaileanu est le fils du journaliste juif Mordechaï Buchman. Ayant été marqué lui-même par l'exil et la fuite de son père d'un camp de concentration, il quitte la Roumanie pour se rendre en Israël en 1980 avant de mettre le cap pour la France.

Arrivé en France, il intègre l'IDHEC ou l'Institut des hautes études cinématographiques, actuellement appelé Fémis, pour effectuer des études en cinématographique. Il commence ainsi en tant qu'assistant réalisateur notamment aux côtés de Marco Ferr eri avec les films « I love you » et « Y'a bon les blancs » sortis respectivement en 1986 et en 1988.

Radu Mihaileanu débute sa carrière en 1985 en tant qu'assistant réalisateur et c'est en 1993 qu'il réalise son tout premier long-métrage « Trahir ». Son succès viendra notamment avec son deuxième film « Train de vie » sorti en 1998.
.Même s'il obtient le Prix spécial du jury du Festival d'Istanbul et celui du Premier Film au Festival des films du monde de Montréal avec ce dernier, c'est avec son deuxième film « Train de vie » sorti en 1998 qu'il rencontrera surtout le grand succès.

Il obtiendra ainsi deux prix du Mostra de Venise, le prix du public lors du Festival de Cottbus, le David du meilleur film étranger et encore d'autres.
Il devient, en parallèle, monteur et scénariste pour le téléfilm « Le banquet » en 1989.
Après quatre années d'absence, Radu Mihaileanu revient en 2002 avec le téléfilm « Les pygmées de Carlo » pour lequel il aura le Prix du jury jeunesse au Festival international du film francophone de Namur en 2002.

Trois années plus tard, il sort son troisième long-métrage intitulé « Va, vis et deviens » qui remporte le César du meilleur scénario, le Cygne d'or du meilleur film lors du Festival de Copenhague et deux autres prix du Berlinale 2005.

Parmi tous les films réalisés par Radu Mihaileanu, ce dernier affiche essentiellement son style imprégné de fantaisie, d'ironie, d'exil et de recherche d'identité. Il reçoit le titre de Chevalier des Arts et Lettres délivré par l'Etat français en 2007.
En 2009, il sort le film « Le concert ». Un film qui parle de vengeance et de musique. Bref, d'un chef d'orchestre qui refuse tout simplement de se séparer de ses musiciens juifs.

Suivant les traces de son précédent, « Le concert » est bien parti pour remporter de nombreux prix avec déjà un César du Meilleur son en 2010 et d'autres prétentions à l'illustre trophée.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.121s