Raymond Barre life and biography

Raymond Barre picture, image, poster

Raymond Barre biography

Date of birth : 1924-04-12
Date of death : 2007-08-25
Birthplace : Saint-Denis, La Réunion
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2010-07-08
Credited as : Homme politique, ,

0 votes so far

Raymond Barre, né le 12 avril 1924 à Saint-Denis (La Réunion) et mort le 25 août 2007 à Paris (hôpital militaire du Val-de-Grâce), est un économiste et homme politique français.

I la été vice-président de la Commission européenne, Premier ministre de 1976 à 1981, sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing et maire de Lyon de 1995 à 2001.

Raymond Barre est né dans une famille de négociants. Elève brillant et ancien condisciple de l'avocat Jacques Vergès, il accumule les succès au lycée.
Après le bac, Raymond Barre quitte l'île de la Réunion pour la métropole, où il poursuit ses études à Sciences Po. Après avoir hésité à intégrer l'ENA, le jeune homme choisit de passer les agrégations de droit et de sciences économiques.
Dans un premier temps, Raymond Barre effectue des missions à l'Institut des Hautes Etudes de Tunis pendant 4 ans, avant de rejoindre la Faculté de Caen où il a été nommé professeur. A cette époque, il travaille sur son manuel d'économie, familièrement appelé "le Barre", qui deviendra une référence pour des générations d'étudiants.

En 1959, le ministre de l'Economie et des Finances Jean-Marcel Jeanneney, l'un des membres de son jury d'agrégation, lui propose le poste de directeur de cabinet. Ce sont les premiers pas en politique du "Professeur". Déjà à l'époque, Raymond Barre prône la rigueur économique pour la France.

L'économiste est un partisan de l'austérité : il se présente d'ailleurs comme un "homme carré dans un corps rond". En 1967, le Général de Gaulle lui confie une nouvelle mission à la Commission européenne.

Vice-président de l'institution et responsable des affaires économiques pendant 5 ans, Raymond Barre est l'un des fondateurs de la politique économique et monétaire commune européenne. "Barre l'Européen" est né à cette époque. C'est aussi durant ces années qu'il fait la connaissance d'un jeune et brillant ministre des Finances : Valéry Giscard d'Estaing.

Raymond Barre s'est toujours refusé à intégrer la logique des partis. Ce centriste prônant un libéralisme modéré, plus technicien que partisan, séduit le président Valéry Giscard d'Estaing. En janvier 1976, Raymond Barre se voit ainsi promu ministre du Commerce extérieur. Six mois plus tard, lorsque Jacques Chirac démissionne de Matignon, Valéry Giscard d'Estaing nomme Raymond Barre Premier ministre.

Trois ans après le choc pétrolier de 1973, la situation économique de la France s'est détériorée : l'inflation s'est emballée et le chômage de masse apparaît. Pour lutter contre ces deux fléaux, Raymond Barre applique une politique économique de rigueur, seule solution pour éviter une dévaluation du franc. Impopulaire, le "plan Barre" a sûrement coûté à Valéry Giscard d'Estaing sa réélection.
Mais il permet à son auteur de rester dans l'histoire de la Ve République comme le dernier chef de gouvernement à avoir laissé un budget en équilibre.

Elu député du Rhône en 1978, puis réélu systématiquement jusqu'en 2002, Raymond Barre poursuit sa carrière politique. Apparenté centriste, il conserve son indépendance au sein de l'Assemblée et prend même plaisir à applaudir avec les députés de gauche les déconvenues du Premier ministre Jacques Chirac entre 1986 et 1988. Sur les bancs du Palais-Bourbon, ces collègues parlementaires plaisantent sur ses fréquents assoupissements. Raymond Barre, lui, jure qu'il veille tel un chat.

En 1988, les sondages lui sont favorables. Il décide donc de se présenter à l'élection présidentielle, malgré la candidature à droite de Jacques Chirac. Mais avec 16% des voix, il ne passe pas le premier tour et appelle à voter, certes du bout des lèvres, pour son "meilleur ennemi" Jacques Chirac.
Parachuté 17 ans plus tôt dans la 4e circonscription de Lyon, Raymond Barre a finalement été adopté par les Lyonnais, qui l'élisent maire en 1995. Après les scandales des années Michel Noir, la ville accepte le "barrisme" : la rigueur est à nouveau de mise et la transparence devient le leitmotiv du maire.

Pendant ses 6 années passées à la mairie, Raymond Barre travaille à redonner à Lyon l'aura internationale que la ville avait perdue. En 1996, il y accueille la réunion du G7, avant d'offrir aux Lyonnais le tramway, la Cité internationale et surtout, en 1998, son classement au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. En 2001, à 77 ans, Raymond Barre renonce à un nouveau mandat.

Vie privée

Le 19 novembre 1954, il se marie avec Eva Hegedüs, d'origine hongroise (d'abord mariée le 8 octobre 1943 à Michel Tutot, avec qui elle arrive en France en 1945, et dont elle divorce le 26 octobre 1953). Ils ont deux fils.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.15s