Éric Charden life and biography

Éric Charden picture, image, poster

Éric Charden biography

Date of birth : 1942-10-15
Date of death : -
Birthplace : Haïphong,Vietnam
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-07-05
Credited as : Chanteur, ,

0 votes so far

Éric Charden est né à Haïphong au Vietnam le 15 octobre 1942, d'un père français et d'une mère tibétaine. Il passe ses sept premières années au Vietnam et quitte le pays avec sa famille pour Marseille.

Après avoir obtenu son baccalauréat, Éric monte à Paris pour poursuivre ses études à HEC où il reste six mois. Il décide ensuite de se consacrer totalement à sa passion, c'est-à-dire la musique.

Il enchaîne les petits boulots pour gagner sa vie. Le hasard va lui ouvrir les portes du show-biz et il sort son premier album, J’ai la tête pleine de Provence, en 1963. C'est deux ans plus tard qu’il connaît son premier succès avec Amour limite zéro.
En janvier 1966, aux Écuries du Lion d’Argent, Éric Charden se retrouve membre du jury de l’élection de Miss Beatnick, où il rencontre la lauréate, une certaine Annie Gautrat, tout juste 18 ans, qu'il retrouve à son retour d’un séjour en Angleterre ; tous deux ne se quitteront plus.

Charden va même écrire deux chansons originales et adapter deux titres des Beatles pour le premier 45 tours d’Annie, rebaptisée Stone pour l’occasion.
Parallèlement à sa carrière de chanteur, Éric Charden décide de s’occuper de celle de son épouse et commence à écrire aussi pour Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Dalida, Claude François, et en particulier pour Monty, avec qui Éric écrit « Le monde est gris le monde est bleu », sorti en 1967 et qui va lui permettre de s'internationaliser puisqu’il l’interprétera en italien, espagnol et allemand.
Eric Charden, réticent au départ, accepte finalement l'idée d'un duo, soumise par des amis. " Le seul bébé qui ne pleure pas " est une première chanson commune ; elle figure sur un album de Stone. L'essai transformé, Eric Charden s'essaye à une valse avec " l'Aventura ".

La chanson est sur toutes les lèvres en 1971... la légèreté et le romantisme qu'elle dégage séduisent. Le couple s'engouffre dans la brèche en 1972 avec " Il y a du soleil sur la France " et " Le prix des allumettes ". L'année suivante, c'est " Laisser aller la musique ", " L'amour, pas la charité " et naturellement le titre estampillé " Made in Normandie ".

Eric Charden, qui renvoie avec Stone l'image d'un couple, aussi épanoui qu'adulé, n'en oublie pas moins sa carrière solo. Un an après " made in Normandie ", il revient avec le disque " 14 ans, les gauloises ", suit une comédie musicale en 1975. " Mayflower ", crée avec Guy Bontempelli et qui rassemble Patrick Topaloff, Gilles Dreux, Grégory Ken (duo Chagrin d'amour) et Stone, remporte un vif succès.

Finalement, le couple se sépare mais poursuit son association musicale, notamment avec " Tous les oiseaux sont des avions ", avec leur fils Baptiste en 1978.

En 1979, la réussite ne quitte pas l'artiste qui enchaîne avec le générique du dessin animé " Albator " et la chanson " L'été s'ra chaud ". Il revienda au dessin animé avec "San Kukaï " en 1980 (en association, comme " Albator " d'ailleurs, avec Didier Barbelivien).

Au début des années 80, le succès s'essouffle quelque peu. Pour revenir sur le devant de la scène, Eric Charden propose d'abord un nouveau duo avec Stone " Mon père qui chantait " (1983) puis une réorchestration du " Monde est gris, le monde est bleu " (1995) et une nouvelle version de " L'été s'ra chaud " (2003).

Tout en continuant d'écrire pour les autres, dont Marie Laforêt, Eric Charden revient en 2003 avec, contre toute attente, un livre " La baraque au néon ".

En 2006, il signe une compilation qui regroupe ses plus grands succès.
En 2007, il intègre la tournée Âge tendre et Têtes de bois où il chante avec Stone et présente aussi ses propres chansons.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.107s