Simon Abkarian life and biography

Simon Abkarian picture, image, poster

Simon Abkarian biography

Date of birth : 1962-03-05
Date of death : -
Birthplace : Gonesse,France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-11-25
Credited as : acteur de théâtre et de cinéma, Films notables: Chacun cherche son chat , Un monde presque paisible

0 votes so far

Simon Abkarian, né le 5 mars 1962 à Gonesse, France ,est un acteur français de théâtre et de cinéma, d'origine arménienne.

En 1985, il entre au Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine et se produit sur les planches avec des pièces comme L'Histoire terrible mais inachevée d'Hélène Cixous, Les Atrides, Iphigénie à Aulis d'Euripide et Les Euménides d'Eschyle. La consécration, sur scène, viendra en 2001 avec Une bête sur la Lune de Richard Kalinoski, qui lui vaudra le Molière du Meilleur comédien.

Simon Abkarian décroche ses premiers rôles au cinéma grâce à Cédric Klapisch, qui le fait tourner dans Ce qui me meut (1989), Poisson rouge (1994) et Chacun cherche son chat (1996). Les deux hommes collaboreront à nouveau sur Ni pour, ni contre (bien au contraire) en 2003.

Prenant fait et cause pour l'Arménie, Simon Abkarian manifeste son soutien à la culture de ce pays dont il est originaire en s'illustrant en 2002 dans Ararat d'Atom Egoyan et Aram (id.) de Robert Kéchichian.

Remarqué par Michel Deville, ce dernier lui offre l'un des rôles principaux d'Un monde presque paisible, un drame ayant pour cadre un atelier de confection pour dames au sortir de la guerre. Le charisme de cet acteur lui vaut également d'incarner le célèbre opposant marocain dans J'ai vu tuer Ben Barka en 2005.

Simon Abkarian apparaît dans La Vérité sur Charlie (2003), le remake de Charade réalisé par Jonathan Demme et parvient à charmer Joan Allen dans Yes.

En 2006, il franchit un cap en décrochant le rôle du second couteau Alex Dimitrios dans Casino Royale, 21e opus de la saga James Bond.

Après avoir prêté sa voix au père de Persepolis, l'acteur est très présent : il est à l'affiche de Secret Défense, Détention secrète, Khamsa et Musée haut, musée bas. En 2009, Simon Abkarian tourne sous la direction du réalisateur marseillais Robert Guédiguian dans L'Armée du crime.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.108s