Tony Parker life and biography

Tony Parker picture, image, poster

Tony Parker biography

Date of birth : 1982-05-17
Date of death : -
Birthplace : Bruges, Belgique
Nationality : Française
Category : Sports
Last modified : 2010-05-10
Credited as : Joueur de basket-ball , , NBA SPURS

1 votes so far

William Anthony Parker II dit Tony Parker est un joueur de basket-ball professionnel français et dernièrement rappeur né à Bruges (Belgique) le 17 mai 1982, d'un père joueur de basket-ball américain, Tony Parker Senior et d'une mère mannequin néerlandaise, Pamela Firestone.

Ses deux jeunes frères (Terence et Pierre) jouent également au haut niveau en basket-ball.
Son père Tony Parker Sr. a été formé à l'université de Loyola à Chicago, puis est parti en Europe où il est devenu joueur professionnel, notamment à Bruges où Tony est né et à Rouen où il a commencé le basket.


Tony Parker est reconnu comme étant un des basketteurs les plus rapides et a même été reconnu comme tel par ses pairs. Il utilise sa vitesse pour souvent venir conclure sous le cercle, en utilisant notamment son fameux « tear drop » : un tir en cloche qui lui permet d'éviter les contres des intérieurs.

Tony n'est pas particulièrement adroit au tir à longue distance et s'astreint, depuis son arrivée en NBA, à un travail en compagnie d'un coach spécialisé. Défenseur plutôt correct, il est davantage considéré comme un meneur scoreur, d'autant qu'il a un pourcentage de réussite aux tirs élevé pour un meneur de jeu, plus que comme un meneur gestionnaire même s'il s'est largement amélioré lors de ces deux dernières saisons.

Sa façon de jouer est donc particulièrement adaptée au style de jeu NBA. Il mesure 1,88 m et porte le maillot numéro 9, comme Jean-Pierre Staelens son parrain.

Tony Parker a débuté en Normandie, à Fécamp (Seine-Maritime) (1992-1993). Il a suivi un cursus à horaires aménagés basket-ball à Rouen (Seine-Maritime). Il joue notamment à Déville-lès-Rouen (1994-1996), puis à Mont-Saint-Aignan (1996-1997) terminant la saison avec des moyennes de 33 points et 8 passes décisives.

Il intègre alors l' INSEP lors de la saison 1997-1998. L'équipe termine la saison à la cinquième place (16 victoires - 14 défaites) et il réalise des moyennes de 14,7 points et 5,6 passes, puis s'impose comme l'un des meilleurs meneurs de jeu de Nationale 1 la saison suivante avec 22,1 points (meilleur marqueur français) et 6,5 passes décisives à seulement 17 ans, mais l'équipe ne finit qu'à la 14 e place (10 victoires - 20 défaites). Il aura disputé 59 rencontres avec l'INSEP. Il signe dans la foulée son premier contrat professionnel avec le PSG Racing.

Il a débuté sa carrière professionnelle au PSG Racing lors de la saison 1999-2000, mais il a un rôle minime dans l'effectif parisien et il évolue dans l'ombre de Laurent Sciarra. C'est une saison d'apprentissage et d'adaptation au monde professionnel pour lui. L'équipe finit à la 8e place en saison régulière et sera éliminé au premier tour des play-offs par l'ASVEL en 3 matches.

Il songe alors à rejoindre la NCAA et à intégrer l'université de Georgia Tech. Il se fait connaître aux États-Unis lors du Nike Hoops Summit en 2000 à Indianapolis, événement annuel où les meilleurs jeunes basketteurs américains affrontent les meilleurs espoirs du reste du monde devant tous les observateurs du monde du basket américain en compilant 20 points, 7 passes décisives, 2 rebonds et 2 interceptions.

Cependant, l'arrivée d'un nouvel entraîneur Ron Stewart le persuade de rester une saison de plus dans le championnat de France. Le club change de nom et devient le Paris Basket Racing, Tony devient le meneur titulaire à la suite du départ de Laurent Sciarra lors de la saison 2000-2001.

L'équipe termine à la 8e place de la saison régulière et se qualifie pour les play-offs, mais sera à nouveau éliminée dès le premier tour face à l'ASVEL. C'est à l'issue de cette saison qu'il décide de se présenter à la draft NBA à seulement 19 ans qui a lieu le 27 juin 2001.

Il joue pour les San Antonio Spurs en NBA, qui l'ont sélectionné en 28e place de la draft NBA 2001, avec notamment Tim Duncan et Emanuel Ginóbili, sous la conduite de l'entraîneur Gregg Popovich.

Il joue le premier match de sa carrière NBA face aux Los Angeles Clippers le 30 octobre 2001. Il devait effectuer sa première saison en tant que remplaçant derrière Antonio Daniels, mais s'impose très vite et intègre le 5 majeur dès le cinquième match de la saison face au Orlando Magic, le 6 novembre 2001, en inscrivant 12 points, 4 passes décisives, 3 rebonds en 32 minutes, devenant ainsi le plus jeune meneur de jeu titulaire de l'histoire de la NBA. Il disputera 77 rencontres en saison régulière pour son année rookie.

Les Spurs arrivent en demi-finales de la Conférence Ouest en 2002 où ils sont éliminés par les futurs champions, les Los Angeles Lakers (4-1). Il fut nommé dans la All-Rookie First Team, devenant le premier joueur né à l'étranger à obtenir cet honneur.

Il connaît la consécration dès la saison suivante en 2003 en devenant le premier Français champion de NBA avec les San Antonio Spurs à tout juste 21 ans. Les Spurs battent les New Jersey Nets en finale par 4 victoires à 2. Il est sélectionné dans l'équipe des sophomores lors du Rookie Challenge lors du NBA All-Star Week-end. Quelques mois plus tard il participe au championnat d'Europe de basket-ball organisé en Suède avec l'équipe de France avec laquelle il obtient une quatrième place, mais qui sera insuffisante pour se qualifier pour les Jeux Olympiques d'Athènes de 2004. À la fin de l'année, il est élu « champion des champions français » par le journal L'Équipe.

En 2004, il renouvelle son contrat avec les Spurs pour 66 millions de dollars sur 6 ans, devenant un des sportifs français les mieux payés. Avec son agent, il investit dans son ancien club, le Paris Basket Racing, pour en devenir l'actionnaire principal. Cette année-là, les Spurs sont éliminés en demi-finales de conférence par les Los Angeles Lakers (4-1).

En 2005, il remporte un deuxième titre en NBA avec les Spurs qui battent en finale les Detroit Pistons 4 victoires à 3. Même si ses statistiques individuelles sont en hausse dans la plupart des catégories durant la saison régulière et en play-offs jusqu'en finale, il est dominé en finale par Chauncey Billups, le MVP des Finales NBA 2004. Il reste tout de même le troisième meilleur marqueur de l'équipe en finale avec près de 15 points de moyenne.

Puis, en septembre, il remporte avec l'équipe de France la médaille de bronze au Championnat d'Europe de basket-ball 2005 organisé en Serbie-et-Monténégro en battant l'Espagne 98 à 68 lors du match pour la troisième place. Il sera meilleur marqueur du match avec 25 points après une compétition où il fut jugé décevant.

En 2006, les entraîneurs de la NBA le choisissent dans l'équipe de la conférence Ouest pour le All-Star Game. C'est le premier Français à connaître pareil honneur.

En 2007, il participe à nouveau au All-Star Game grâce au choix des coaches et surtout il remporte un troisième titre NBA aux dépens des Cleveland Cavaliers battus 4-0 en Finale. Avec trois bagues de champion à 25 ans, Tony devient le plus jeune joueur à acquérir ce palmarès. Il devient le premier Européen à remporter le titre de MVP des Finales NBA et termine meilleur marqueur avec une moyenne de 24,5 points par match.

Pour Tony Parker, cette année 2007 est une année riche en événements après avoir été pour la deuxieme fois selectionné pour le NBA All-Star Game par tous les coaches de la NBA au mois de février, le « Frenchie » a été le grand artisan de la victoire des Spurs en NBA contre les Cleveland Cavaliers, ce qui lui vaut d'être le premier Européen MVP et de rejoindre des légendes comme Michael Jordan ou Magic Johnson, alors que cette finale attendait des joueurs comme LeBron James ou son coéquipier Tim Duncan.

Malgré le fait que Parker réussisse les meilleures performances statistiques en playoffs de sa carrière (28,6 points à 54,6% de réussite aux tirs et 6,8 passes décisives), les Spurs sont éliminés au premier tour des playoffs pour la première fois depuis 2000. Il est élu dans la All-NBA Third Team pour la saison 2008-2009.

Sport mis à part, Tony a sorti son premier album de rap en mars avec les apparitions de célèbres rappeurs comme Booba ou Jamie Foxx et qui s'est déjà écoulé à plus de 50 000 exemplaires. Il s'est produit pour la première fois sur scène, en France, le 30 juin à Marseille. Il va se marier au Château de Vaux-le-Vicomte le 7 juillet 2007 avec l'actrice Eva Longoria.

Avec l'équipe de France de basket-ball, la prochaine échéance est le Championnat d'Europe de basket-ball 2007 qui aura lieu en Espagne

Alors que l'équipe devait finir dans les sept premières places pour disputer le tournoi de qualification aux Jeux olympiques 2008, elle ne décrocha que la 8e place, ce qui fait que l'équipe de France manque les Jeux Olympiques pour la deuxième fois de suite (après avoir manqué les Jeux olympiques en 2004) et devra même passer par les qualifications pour disputer le prochain championnat d'Europe en 2009.

En décrochant la cinquième place de cet Euro, l’équipe de France obtient, grâce à cette 5eplace, sa qualification directe pour le championnat du monde 2010 et le championnat d'Europe 2011.

Parker est marié avec l'actrice américaine Eva Longoria, de sept ans son aînée, une des vedettes de la série Desperate Housewives. La cérémonie civile s'est déroulée le 6 juillet 2007 à la mairie du IVe arrondissement de Paris, sous l'autorité du maire Bertrand Delanoë; la cérémonie religieuse se déroulant à l'église Saint-Germain-l'Auxerrois dans le 1er arrondissement de Paris, le 7 juillet 2007. Les festivités se sont déroulées également le 7 juillet 2007 au château de Vaux-le-Vicomte. Tony Parker et Eva Longoria s'étaient rencontrés dans le vestiaire des Spurs à l'issue d'un match en novembre 2004.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.21s