Vincent Peillon life and biography

Vincent Peillon picture, image, poster

Vincent Peillon biography

Date of birth : 1960-07-07
Date of death : -
Birthplace : Suresnes ,France
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2011-10-18
Credited as : homme politique , député européen,

0 votes so far

Vincent Peillon, né le 7 juillet 1960 à Suresnes ,France, est un homme politique français.
Après des études de philosophie, il obtient l'Agrégation et poursuit par une thèse. Docteur en philosophie, il enseigne cette discipline pendant une dizaine d'années, entre 1984 et 1997. Mais parallèlement à son métier d'enseignant, Vincent Peillon met un pied en politique, au côté d'Henri Emmanuelli.

En 1992, il devient assistant d'Henri Emmanuelli, président de l'Assemblée Nationale. Deux ans plus tard, il devient membre du bureau national du PS et délégué auprès du premier secrétaire, Lionel Jospin de 1995 à 1997. Calme, modéré, Vincent Peillon est apprécié pour le sérieux de son travail.

En 1997, lors des législatives anticipées, Vincent Peillon profite du raz-de-marée de la gauche en étant élu député de la 3ème circonscription de la Somme. Pendant son mandat, il préside une mission d'information sur la délinquance financière et les paradis fiscaux en Europe.

Avec Arnaud Montebourg et André Vallini, il va enquêter sur les paradis fiscaux qui blanchissent l'argent sale. Le rapport final a permis à ces trois auteurs, Peillon, Montebourg et Vallini, de se faire remarquer au sein d'une Assemblée composée de plus de 200 députés socialistes.

Mais la vie d'un député est parfois difficile. En 2000, Vincent Peillon cumule les fonctions de député de la Somme et porte-parole du PS.

Parallèlement à ses activités de député, Vincent Peillon gravit les échelons au PS. Membre du bureau national dès 1994, secrétaire national aux études du PS de 1997 à 2000, il exerce la fonction de porte-parole du parti de 2000 à 2002.

Mais au lendemain de la défaite de Lionel Jospin à la présidentielle et de sa propre défaite aux législatives de juin, Vincent Peillon démissionne de son poste de porte-parole. Partisan d'un profond renouvellement au Parti Socialiste, il publie une tribune en octobre 2002 dans Libération intitulée "Pour un Nouveau Parti Socialiste".

Quelques mois plus tard, les co-signataires de cette tribune (Montebourg, Dray, Peillon), rejoints par Benoît Hamon, créent un courant au PS, le Nouveau Parti Socialiste (NPS). Lors des congrès du parti de 2003 et 2005, le NPS a tenté de peser dans les débats en déposant ses propres motions.


En 2007, il retente de récupérer sa circonscription mais il échoue une nouvelle fois, à une centaine de voix près.

Entre ces deux élections législatives, Vincent est tout de même devenu député européen en 2004 grâce à sa position d'éligible sur la liste du PS. Mais ses échecs successifs aux législatives ont quelque peu affaibli la position de Vincent Peillon au sein du Parti Socialiste car la force d'un homme politique se mesure à sa capacité à se faire élire. Toutefois, son mandat de député européen lui permet de garder contact avec la politique nationale.

Lors de la campagne présidentielle de 2007, Vincent Peillon a apporté son soutien à Ségolène Royal dès le mois d'août 2006. En cas de victoire de Ségolène Royal, Peillon se voyait bien Premier Secrétaire du PS, poste qu'il convoite depuis 2005.

Afin de le récompenser de son soutien, Ségolène Royal lui confie l'un des trois postes de porte-parole pendant la campagne.

En juin 2009, il est réélu député européen, cette fois dans la circonscription du Sud-Est.
En 2011, après avoir apporté son soutien à Dominique Strauss-Kahn en cas de candidature à la primaire citoyenne, il entre dans l'équipe de campagne de François Hollande.

Read more


 
Please read our privacy policy. Page generated in 0.154s